15 juillet 2006

Energies

Les semaines, les mois sont passés à toute vitesse. Je me retrouve en ce début d’été, seule avec mon Nomade, sous le marronnier, les oisillons se sont cette fois tous envolés.

Il reste des problèmes d’énergie. Merveilleuse technologie qui permet de surfer en pleine garrigue, d’y écouter Classic 21, de papoter avec qui on veut, tout ça au son des cigales…

MAIS

On a deux panneaux solaires, pas grands. La live box consomme 25 Watts/h et l’ordi entre 70 et 150 selon qu’il charge ou non ses batteries… C’est trop juste, va falloir investir.

On n’arrête pas de parler d’économies d’énergie, tout le monde est complètement d’accord sur le principe et pourtant… Je remarque, n’ayant pas l’électricité de tout le monde à quel point ces vœux pieux sont peu suivis d’effets ou même suivis d’effets inverses :

Qui n’a pas sa bouilloire électrique, son perco, sa machine à expresso, sa pierrade, fondue électriques, et j’en passe, et j’en passe, et les beaux nouveaux gigas écrans plasma et tout ça…

Des résistances, des trucs qui consomment à mort… Et qui se développent de plus en plus vite.

Oh, je critique pas les détenteurs de ces ustensiles si pratiques, je pointe du doigt l’incohérence d’un système global qui nous dit des choses et n’agit guère en conséquence.

Ici, l’électricité étant rare, voici dans quel ordre on a établi les priorités :

- la musique

- la lumière (sinon, y a toujours les bougies)

- le PC

- la connextion Internet

- des outils ponctuels (pompe, etc)

On n’a pas d’eau courante non plus : 15 m3 d’eau de citerne, mais il n’a pas plu significativement depuis des mois et on a dû demander aux voisins de nous filer un peu d’eau de leur forage (1.000 litres). Priorités de l’eau :

- les animaux (chats et chiens)

- se laver

- la vaisselle

- nettoyer le sol

- arroser les fleurs

Les fleurs ne sont pas arrosées…

Peut-être faut-il manquer de quelque chose pour en connaître la valeur réelle ?

12:10 Écrit par ZaG dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Effectivement C'est quand on perd quelquechose qu'on en apprécie toute la valeur. Ca marche aussi avec l'anatomie : c'est quand on est malade qu'on se rend compte de la chance qu'on a eu de bien se porter.

Écrit par : Doc.Fusion | 25 juillet 2006

Répondre à ce commentaire

J'ai été formé à l'école du voilier Les économies d'énergie, je connais...en mer, c'est réellement une question de survie. En cas de panne de batterie ou de pénurie d'eau, c'est la mort qu'on risque...plus d'instruments de navigation, plus rien à boire...on s'habitue...tellement que vers la fin, entre quitter une crique et rejoindre un port pour refaire les pleins, on hésitait jusqu'à la dernière limite.

Et dire que les milliardaires et les nantis ne rêvent que de cela, partir pour ne plus jamais revenir!!! Ils sont même prêts à dépenser des fortunes pour cela!!!

@ bientôt

PS: tiens il n'y a personne cet été sous le marronier?

Écrit par : Philip Hermann | 04 août 2006

Répondre à ce commentaire

Bonjour Zag... Merci de ton passage , mais si tu veux une ouverture plus rapide de la page connecte toi avec Firefox http://www.mozilla-europe.org/fr/products/firefox/start/central.html l'ouverture est 100 fois plus rapide mais pour poster ce n'est pas le pied !
Bonne journée et à bientôt

Écrit par : Chadou/Yes | 22 août 2006

Répondre à ce commentaire

Interessant ! Salut Zag,

J'ai déjà eu l'occasion de faire une installation en solaire pour un mas. Il y avais un panneau de 50 w et une batterie de 100A. Elle servais uniquement a alimenter deux ampoules de clignotant de voiture pour l'éclairage et un autoradio pour la musique. Et ce n'était pas utilisé en permanence, donc sa suffisait.

On trouve des plan sur Internet pour fabriquer des éloliennes plus ou moins facilement, ne serais-ce qu'un alternateur de voiture et des pales constitués de tube PVC en 100. Sa pourrais être un bon complément, non ? surtout que les moment où sa fonctionne le mieux, c'est généralement des moment où le solaire, lui, fonctionne le moins bien...

A+

Écrit par : Sebastien | 23 août 2006

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.