08 mai 2006

Une autre histoire vraie

Ça se passait en 1980.

 

Nous habitions à Plainevaux, près de Liège. Un soir, en remontant la route du Condroz, nous avons pris deux stoppeurs yougoslaves un peu plus jeunes que nous, 20 ans à tout casser. Ils venaient d’Allemagne et se dirigeaient vers la France, c’était leur tour d’Europe. Nous avons sympathisé et rapidement, leur avons proposé le gîte et le couvert car il était déjà tard et nous pensions qu’un bain, un repas chaud et un vrai lit leur ferait une étape salutaire. Ils étaient ravis.

Nous les avons donc hébergés pour une nuit et le lendemain matin, nous sommes partis travailler en leur laissant un mot sur la table de la cuisine, leur recommandant de tirer simplement la porte derrière eux et leur laissant le plan sommaire pour retrouver la grand-route, à 300m de là.

 

A l’époque, je bossais à la SMAP et je me souviens très bien de la vague glacée qui m’envahit tout à coup dans la matinée lorsque je réalisai que j’avais laissé dans l’armoire de la cuisine une forte somme en liquide (je crois me souvenir qu’il y avait environ 20.000 FB, soit 500€ de maintenant). Cet argent était placé dans un verre, tu ouvrais l’armoire, tu ne pouvais que le trouver.

 

Lorsque je suis rentrée le soir, calculant déjà de quelle façon j’allais bien pouvoir me renflouer après une telle négligence, j’ai vu tout de suite qu’ils avaient fait le ménage et notamment la vaisselle, laissant sur la table les quelques ustensiles dont ils n’avaient pas pu déterminer la place. Mais les verres, assiettes et couverts étaient parfaitement rangés et… L’argent était là.

 

Sur la table, quelques mots en mauvais anglais nous remerciaient vivement de notre accueil et nous donnait leurs noms et adresses en Yougoslavie.

 

Je n’ai jamais su ce qu’ils étaient devenus, mais ils restent pour toujours de ceux qui te font espérer en l’Homme. Des comme eux rachètent toutes les ordures dont on nous parle à longueur de vie. Ils ont existé et je sais que d’autres existent encore.

 

 

15:29 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

re je ne me rappelle plus de cette histoire mais elle donne plein d'espoir, si tu fais le compte ces derniers temps, il y a énormément de gens merveilleux que tu as cotoyé

Écrit par : dominique | 08 mai 2006

Répondre à ce commentaire

héhéhé ben heuresement ke sété po dé salaud, mankeré plus ke sa en plus ki soi yougoslave, comme koi ya n'a kan mm dé bien ,moi joré pris lé sou, mm si je sui pa yougos

Écrit par : héhéhé | 10 mai 2006

Répondre à ce commentaire

Dommage que tout le monde ne soit pas comme eux Le vrai problème, c'est qu'on trouve cet acte exceptionnel, alors qu'il est "normal". Ce qui n'est pas normal, c'est de considérer que prendre l'argent aurait été "normal".
Triste monde quand même.
Merci pour l'anecdote qui rend un peu foi en l'humanité ;)

Écrit par : Doc.Fusion | 14 mai 2006

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.