18 mai 2005

Chronique de la vie ordinaire et très quotidienne

Il y a quelques jours, totalement fauchée (ça arrive, quand on n’a aucune épargne), raide, ruinée, plus un kopeck et sans aucune envie de m’endetter pour aggraver encore ma situation, je me suis décidée à échanger mes 4200 points U contre des bons d’achat.

J’ai eu deux bons de 30€ et un de 20 (quand même !), ce qui m’a permis de tenir jusqu’à ce qu’on me verse mes arriérés…

Avec cette carte U, j’ai déjà eu : deux dictionnaires, un atlas routier, un atlas tout court, PLEIN de vaisselle : tasses, assiettes, plateau et j’en oublie, trois bougeoirs de table pas mal jolis, en métal, etc.

Et donc, cette fois, des bons d’achat qui m’ont « sauvé la vie »… Je n’aime pas les supermarchés, mais tant qu’à faire, autant les exploiter au max, c’est toujours ça de pris, ça coûte rien, cette carte dans le porte monnaie…

 

J’ai eu une pensée émue pour la ZaG d’antan, petite fille, qui collait les timbres Valois (vacances et loisirs) dans des carnets qui, une fois remplis, donnaient droit à 50 francs belges d’achat… Et qui nous sauvaient déjà de fins de mois difficiles.




12:23 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

03 mai 2005

On va prendre le Standard de Liège, faut bien choisir...

La personnalité du Club

Le Standard est né un dimanche de poisson d'avril, à l'aube du dernier siècle, sous le signe printanier et impulsif du bélier. Cette puissante personnalité est rehaussée par de belles facultés d'adaptation à toute situation nouvelle et un élan instinctif vers l'expansion. Mercure et Mars, patrons de la mobilité, se liguent pour donner à ce Club une énergie très souple, sauf dans des périodes noires où pendant parfois des mois, les distractions et les maladresses se succèdent. L'adaptabilité tourne alors à l'inconstance et la mobilité mal gérée débouche sur des mouvements approximatifs. Le Club est très apprécié dans sa ville d'origine, son public est populaire et très attaché à toutes sortes de traditions. Le défaut majeur du Club, c'est la gestion très inégale de son énergie qui dépend essentiellement du contexte. Une certaine dureté est présente : ce Club ne fait pas de concession, il peut rencontrer des problèmes d'arbitrage, administratifs ou hiérarchiques. À noter que vers son centième anniversaire (99-2000), une difficile conjonction de Pluton a pu entraîner de grosses déceptions inattendues et un changement capital dans la gestion du Club…

 

Horizon 2004.

Le ciel du Standard déborde d'activités depuis déjà plus d'un an.

En 2004, Neptune, décidément très active sur cette carte, touche successivement 4 planètes, dont le soleil et tout indique une période où le Club accède à un rêve longtemps caressé.

Les changements sont heureux, mais ce mirifique tableau est encore tendu jusqu'au printemps avec des dissensions, des soucis administratifs ou hiérarchiques et du mal à discipliner les troupes.

La stratégie et la technique l'emportent largement sur l'énergie brute :

De début avril à fin juin la mobilité sur le terrain est favorisée et l'équipe profite admirablement des opportunités.

De septembre à la fin de l'année, l'ambiance est plus studieuse, il s'agit de structurer et de coordonner une tactique élaborée.

Des passages dynamiques de Jupiter au début de l'été donnent l'occasion d'une belle expansion si l'impulsivité est maîtrisée. De toutes façons, la rentrée de septembre confirme cette belle évolution.

Les meilleures périodes énergétiques sont en février et d'avril à juillet. L'été est tranquille, concentré sur les valeurs traditionnelles et la fin de l'année ne recèle aucune catastrophe.


11:06 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |