02 février 2005

Il n'y a pas si longtemps...

AUTHENTIQUE extrait d'un manuel scolaire 

d'ÉCONOMIE DOMESTIQUE pour les

femmes, publié en 1960.

  

FAITES EN SORTE QUE LE SOUPER SOIT PRÊT : 

Préparez les choses à l'avance, le soir précédent s'il le faut, afin qu'un délicieux repas l'attende à son retour du travail. C'est une façon de lui faire savoir que vous avez pensé à lui et vous souciez de ses besoins. La plupart des hommes ont faim lorsqu'ils rentrent à la maison et la perspective d'un  bon repas (particulièrement leur plat favori) fait partie de la nécessaire chaleur d'un accueil. 

  

SOYEZ PRÊTE : 

Prenez quinze minutes pour vous reposer afin d'être détendue lorsqu'il rentre. Retouchez votre maquillage, mettez un ruban dans vos cheveux et soyez fraîche et avenante. Il a passé la journée en compagnie de gens surchargés de soucis et de travail. Soyez enjouée et un peu plus intéressante que ces derniers. Sa dure journée a besoin d'être égayée et c'est un de vos devoirs de faire en sorte qu'elle le soit. 

  

RANGEZ LE DÉSORDRE : 

Faites un dernier tour des principales pièces de la maison juste avant que votre mari ne rentre. Rassemblez les livres scolaires, les jouets, les papiers, etc. et passez ensuite un coup de chiffon à poussière sur les tables. 

  

PENDANT LES MOIS LES PLUS FROIDS DE L'ANNÉE, il vous faudra préparer et allumer un feu dans la cheminée, auprès duquel il puisse se détendre. En définitive veiller à son confort vous procurera une immense satisfaction personnelle. 

  

RÉDUISEZ TOUS LES BRUITS AU MINIMUM : 

Au moment de son arrivée, éliminez tout bruit de machine à laver, séchoir à linge ou aspirateur. Essayez d'encourager les enfants à être calmes. Soyez heureuse de le voir. Accueillez-le avec un chaleureux sourire et montrez de la sincérité dans votre désir de lui plaire. 

  

ÉCOUTEZ-LE : 

Il se peut que vous ayez une douzaine de choses importantes à lui dire, mais son arrivée à la maison n'est pas le moment opportun. Laissez-le parler d'abord, souvenez-vous que ses sujets de conversation sont plus importants que les vôtres. Faites en sorte que la soirée lui appartienne. 

  

NE VOUS PLAIGNEZ JAMAIS 

S'il rentre tard à la maison ou sort pour dîner ou pour aller dans d'autres lieux de divertissement sans vous. Au contraire, essayez de faire en sorte que votre foyer soit un havre de paix, d'ordre et de tranquillité où votre mari puisse détendre son corps et son esprit. 

  

NE L'ACCUEILLEZ PAS AVEC VOS PLAINTES ET VOS PROBLÈMES : 

Ne vous plaignez pas s'il est en retard à la maison pour le souper ou même s'il reste dehors toute la nuit. Considérez cela comme mineur, comparé à ce qu'il a pu endurer pendant la journée. Installez-le confortablement. Proposez-lui de se détendre dans une chaise confortable ou d'aller s'étendre dans la chambre à coucher. Préparez-lui une boisson fraîche ou chaude. Arrangez l'oreiller et proposez-lui d'enlever ses chaussures. Parlez d'une voix douce, apaisante et plaisante. Ne lui posez pas de questions sur ce qu'il a fait et ne remettez jamais en cause son jugement ou son intégrité.

Souvenez-vous qu'il est le maître du foyer et qu'en tant que tel, il exercera toujours sa volonté avec justice et honnêteté. 

  

LORSQU'IL A FINI DE SOUPER, DÉBARRASSEZ LA TABLE ET FAITES RAPIDEMENT LA

VAISSELLE. 

Si votre mari se propose de vous aider, déclinez son offre car il risquerait de se sentir obligé de la répéter par la suite et après une longue journée de labeur, il n'a nul besoin de travail supplémentaire. 

Encouragez votre mari à se livrer à ses passe-temps favoris et à se consacrer à ses centres d'intérêt et montrez-vous intéressée sans toutefois donner l'impression d'empiéter sur son domaine. Si vous avez des petits passe-temps vous-même, faites en sorte de ne pas l'ennuyer en lui parlant, car les centres d'intérêts des femmes sont souvent assez insignifiants comparés à ceux des hommes. 

  

A LA FIN DE LA SOIRÉE. 

Rangez la maison afin quelle soit prête pour le lendemain matin et pensez à préparer son petit déjeuner à l'avance. Le petit déjeuner de votre mari est essentiel s'il doit faire face au monde extérieur de manière positive. Une fois que vous vous êtes tous les deux retirés dans la chambre à coucher, préparez-vous à vous mettre au lit aussi promptement que possible. 

  

BIEN QUE L'HYGIÈNE FÉMININE 

soit d'une grande importance, votre mari fatigué ne saurait faire la queue devant la salle de bain, comme il aurait à la faire pour prendre son train.

Cependant, assurez-vous d'être à votre meilleur avantage en allant vous coucher. Essayez d'avoir une apparence qui soit avenante sans être aguicheuse. Si vous devez vous appliquer de la crème pour le visage ou mettre des bigoudis, attendez son sommeil, car cela pourrait le choquer de s'endormir sur un tel spectacle. 

  

EN CE QUI CONCERNE LES RELATIONS INTIMES AVEC VOTRE MARI, 

il est important de vous rappeler vos voeux de mariage et en particulier votre obligation de lui obéir. S'il estime qu'il a besoin de dormir immédiatement, qu'il en soit ainsi. En toute chose, soyez guidée par les désirs de votre mari et ne faites en aucune façon pression sur lui pour provoquer ou stimuler une relation intime. 

  

SI VOTRE MARI SUGGÈRE L'ACCOUPLEMENT, 

Acceptez alors avec humilité tout en gardant à l'esprit que le plaisir d'un homme est plus important que celui dune femme, lorsqu'il atteint l'orgasme, un petit gémissement de votre part l'encouragera et sera tout à fait suffisant pour indiquer toute forme de plaisir que vous ayez pu avoir. 

  

SI VOTRE MARI SUGGÈRE UNE QUELCONQUE DES PRATIQUES MOINS COURANTES, 

Montrez-vous obéissante et résignée, mais indiquez votre éventuel manque d'enthousiasme en gardant le silence. Il est probable que votre mari s'endormira alors rapidement ; ajustez vos vêtements, rafraîchissez-vous et appliquez votre crème de nuit et vos produits de soin pour les cheveux. 

  

VOUS POUVEZ ALORS REMONTER LE RÉVEIL 

afin d'être debout peu de temps avant lui le matin. Cela vous permettra de tenir sa tasse de thé du matin à sa disposition lorsqu'il se réveillera.

 

Merci à mon 'tit Versaillais préféré pour ce tuyau


12:20 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

p'tit versaillais Oui, mais ça c'était avant, et maintenant? J'attends vos réactions et j'espère qu'elles seront nombreuses!!!!

Écrit par : mam | 02 février 2005

Répondre à ce commentaire

??? non mais JE REVE ????????????????????????????????????????? 1960 ??????????????????????????????????? sur quelle planete???????????????

Écrit par : marie | 02 février 2005

Répondre à ce commentaire

Si ça peut en rassurer certain(e)s Il semblerait que ça soit un fake. Un faux quoi.

Écrit par : Doc.Fusion | 03 février 2005

Répondre à ce commentaire

Pas sûr que ce soit un fake ! Certains ouvrages de savoir-vivre (sic) continuent à développer les mêmes idées, peut-être de manière caricaturale mais l'essentiel est toujours là. Il suffit de voir selon quelles représentations on oriente filles et garçons dans le système scolaire. Certains préjugés ont la vie dure.
A bientôt

Écrit par : Ubu | 10 février 2005

Répondre à ce commentaire

non non pas un faux j'ai un de ces bouquins ridicules chez moi... avec comme point d'orgue la semaine idéale de la parfaite femme soumise... du reprisage des chaussettes entre la vaisselle et la lessive au 1/4 de discussion avec la voisine entre le serpillage du sol et la préparation du repas...

Écrit par : gorgo | 10 février 2005

Répondre à ce commentaire

Dans ce cas Au temps pour moi.

Écrit par : Doc.Fusion | 10 février 2005

Répondre à ce commentaire

... Doc> j'ai été élevée par une femme née en 1910 et je peux te dire que c'est exactement les préceptes qu'elle véhiculait... Heureusement que son solide bon sens a fait la part de certaines choses, mais elle ne concevait pas, par exemple, qu'une femme puisse avoir un amant : c'est tellement pénible, déjà, de "subir" un homme, pourkoi, à moins d'être maso, en prendre un autre ?
Pour finir, je me dis que cette éducation était aussi préjudiciable aux hommes qu'aux femmes : je suis une fille mais j'imagine trop bien ce qu'une planche à repasser soumise et "résignée" doit être sexy... Les pauvressssssss....

Écrit par : zag | 11 février 2005

Répondre à ce commentaire

c'était le bon temps au moins ni elles ni ils ne passaient leur temps à se poser des questions sur leurs rôles respectif ci-bas, tout était clair et finalement même si tout le monde voudrait échapper à ça, tout le monde revient à ça, mais après avoir dit que non

Écrit par : espion | 16 février 2005

Répondre à ce commentaire

Merci Toof ! ça fait plaisir aux tits machos !!! le temps a passé, les moeurs aussi...

Écrit par : LaGross | 01 mars 2005

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.