22 août 2004

PHOTOS DES VACANCES

Marie a eu l'excellente initiative de mettre ses milliasses de photos de vacances en ligne, c'est là :


 
 
 
copier coller et supprimer l'espace, kestion de format :
 http://www.wistiti.fr/AlbumsPerso/Invites/VisuInvites.asp?alb=md73GSTUO200820TbXOH&DI=md73GSTUO200820&t
ype=&nombre=&suiv=0&mdp=bedarieux&nosession=970505958



14:28 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

12 août 2004

C'est une maison...

LE MAS DU BOUT DU MONDE

 

C’est une maison cachée

La Haut dans les montagnes

C’est le mas perdu

Le mas du bout du monde

Le mas du bout du monde

 

 

Tu arrives devant la maison

Tu te dis pardon

Tu hallucines

Tu te croirais dans un film

C’est une bicoque sans prétention

Une toute petite maison

Mais le cœur de ses habitants

Est bien plus que géant

 

Au début faut s’acclimater

Oublier ses principes sacrés

Décider d’apprendre

Pour essayer de les comprendre

Il ne faut pas les juger

Se dire qu’ils sont déjantés

Faut apprendre à les connaître

Pour que ton opinion soit faite

 

Au début c’est inquiétant

Et tout en discutant

Petit à petit tu comprends

D’où viennent tous ces gens

Malgré les apparences

Laisse leur une chance

Et tu verras les différences

Peu à peu on s’en balance

 

Tous ceux qui passent par la

Ne l’ont pas forcement fait par choix

Mais après quelque temps

Ils en semblent contents

Une maison bien remplie

De toute une bande d’amis

Qui resteront unis

Dans la joie et la peine pour la vie

 

Oh oui c’est vrai ça surprend

De voir comme ça pleins de gens

Qui campent dans un champ

Sous tente dans la maison ou dans un camion

Finalement

Par nécessité ou tempérament

Ils se sont retrouvés la sans argent

Et ensemble vivent dignement

 

Je sais que certains diront

Que vivre dans un camion

Eté automne hiver et printemps

Ca ne doit pas être plaisant

Mais quand tu le vois sourire

Tu ne peux que te dire

Il a plutôt l’air heureux

De pouvoir vivre comme il veut

 

Et moi je répondrai

A ceux qui parlent de normalité

Mais enfin qui tu es

Pour te permettre de juger

Sors de ton canapé

Va donc les rencontrer

C’est vrai que sans électricité

On est loin de la télé réalité

 

L’amour qu’ils ont à t’offrir

Qu’tu sois gosse de bourges ou qu’t’ais pas de quoi vivre

Tu ne le trouveras pas ailleurs

Mais eux savent t’ouvrir leur cœur

Ils t’accueillent simplement

Comme tu arrives t’acceptant

N’essayant pas de te faire changer

A toi ils savent s’adapter

 

Après des heures de discussions

Sur n’importe quel sujet nous dirons

Ils ont leur opinion

En parlant nous échangeons

On n’a pas la même vie

Mais aujourd’hui je les envie

D’oser vivre différemment

Peu importe ce que pensent les gens

 

Quand malheureusement il te faut partir

Oh oui ça fait souffrir

Mais tu repars changé

Ca tu pourras pas le nier

Evidemment tu ne peux pas tout quitter

Pour avec eux aller t’installer

Mais dans ta tête l’idée a germée

Peut-être un jour tu pourras le réaliser

 

Au début c’était eux et moi

Car parmi eux j’me reconnaissais pas

Mais aujourd’hui tout a changé

C’est de NOUS que je veux parler

Tout ce qu’ils m’ont apporté

Je ne peux l’expliquer

Mais au fond de mon cœur

De les quitter j’ai de la rancoeur

 

Un bout de moi est resté

Auprès d’eux je l’ai laissé

Et des morceaux de chacun

Je garde au quotidien

Pour clôturer cette chanson

De la maîtresse de maison

Une expression je vais plagier

Pourquoi perdre sa vie à la gagner ?

 

15:52 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

07 août 2004

UNE PREMIERE !

C'est la première photo de famille depuis 26 ans...

10:44 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |