19 juillet 2013

Fesse de bouc et MHDJ

Voilà, maintenant que j'ai un vrai travail qui me rapporte un peu de sous en cette période morose, je ne prends plus guère le temps de poster sur blog.

Mais vous pouvez toujours suivre mes exploits ;-) ici :

http://www.mon-horoscope-du-jour.com/results.php?cx=partner-pub-7997378819215119%3Aiogv2172zw5&cof=FORID%3A10&ie=ISO-8859-1&q=zagon&sa=Rechercher&siteurl=www.mon-horoscope-du-jour.com%2F&ref=&ss=1368j507510j5

 

ou là :

https://www.facebook.com/pages/Zagon-de-Mon-Horoscope-du-Jour/160576600725770?ref=ts&fref=ts

11:37 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

13 avril 2011

Presque 4 ans plus tard... C'est reparti !

On commence par un peu d'astro, vu que l'ambiance est au travail, et donc, à la prospection...

 

La propriété selon le signe astral.


Bélier

Le bélier est avant tout fonceur et impatient, il achète, vend ou loue sur un coup de tête, sans toujours s’arrêter aux détails, ce qui le rend vulnérable aux erreurs, il a besoin d’un conseil financier sans forcément l’admettre. C’est un signe qui réclame doigté et diplomatie.

Dès que le bélier a une idée immobilière en tête, il est pressé : il veut visiter tout, tout de suite et son dynamisme retombe rapidement s’il ne trouve pas son idéal car il manque de patience.

Le bélier a besoin de place, il déteste les endroits étriqués et s’il ne peut s’offrir qu’un studio, il s’ingéniera à le décorer pour donner une impression d’espace. Il ne manque ni d’idées ni de courage pour effectuer des transformations mais, souvent, il doit se faire aider si les travaux durent car son impulsivité naturelle s’accommode mal de délais interminables.

Il aime une demeure vaste, solide et exubérante. S’il y a de la place pour faire de la gym, ou placer une table de ping-pong, c’est encore mieux. S’il en a les moyens, il voudra une piscine, un court de tennis, un circuit de karting, une plaine de jeux…

Taureau

La propriété terrienne fait partie intégrante du tempérament du taureau. De tous les signes, c’est celui qui a la plus grosse brique dans le ventre. Il a tous les atouts au départ pour devenir le gestionnaire d’un important avoir immobilier : la prudence, l’amour de la sécurité et un solide bon sens, doublé de ruse dès qu'il s'agit de ses intérêts. Son problème est sa lenteur de décision. C'est un signe qu'il ne faut pas bousculer, car alors il s'entête, quitte à passer à côté d'une bonne affaire.

Il recherche en général une maison traditionnelle. S’il en a les moyens, il se portera plutôt acquéreur d’une demeure ancienne, sinon, il construira en dur, plutôt à la campagne car il aime le jardinage et les animaux. C’est un bon propriétaire, un bon locataire, très respectueux de tout ce qui coûte de l’argent et habile à réparer, à rénover, d’autant qu’il fait montre d’une grande patience dans les tâches à long terme.

Il recherche la solidité et le sérieux sans être ébloui outre mesure par le clinquant. Il préfère de loin investir dans un terrain agricole que dans un loft ultra moderne…

Gémeaux.

Les gémeaux sont par tempérament locataires plutôt que propriétaires : ils sont sans cesse en mouvement, en voyage, en déplacement. Les responsabilités leur font peur car ils y voient autant de contraintes et les dossiers à monter, les papiers à fournir les font fuir très vite : ils ont autre chose à faire !

Paradoxalement, ce signe double et inconstant possède souvent deux pied-à-terre, qu’il en soit propriétaire, locataire ou squatter, il n’est pas souvent chez lui, et quand il y est, on peut s’attendre à de nombreuses allées et venues car il est très sociable et ne supporte pas la solitude si elle dure.

C’est un excellent bricoleur, très habile de ses mains et ingénieux, tant qu’il s’agit de petites réparations ou de menus aménagements. Il est moins porté aux travaux de grande envergure car il s’ennuie rapidement…

Il est du genre à se décider rapidement, mais avec assez de sens critique pour éviter de grossières erreurs. Il est tout entier tourné vers la simplification des problèmes et choisit d’office le clé sur porte de préférence à des plans longs et complexes.

Cancer.

L’anxiété naturelle du cancer le pousse à acquérir relativement jeune sa propre demeure, même modeste, pourvu qu’il s’y sente en sécurité, surtout s’il a une famille. Il a autant besoin de stabilité que de place pour ranger les souvenirs qu’il accumule, c’est un signe que les déménagements angoissent. Il est sensible aux atmosphères et l’environnement compte au moins autant que la maison elle-même. Un coin tranquille à la campagne, au bord de l’eau, avec quelques voisins tranquilles et sociables est l'idéal.

Il traite son habitation en bon père de famille car c’est son refuge, son cocon, l’endroit où il préserve tout ce qui lui est cher.

Il aime les ambiances chaleureuses, les tons doux, les lumières tamisées et les petites pièces intimes. Il préfère l’ancien au moderne, dont il se méfie, quitte à passer des mois à bricoler car c’est un signe très tenace, courageux et endurant, apte à mener à bien les entreprises les plus fastidieuses tant qu’il s’agit de son confort et de sa sécurité…

Sous ses airs de nounours inoffensif, c’est un redoutable homme d’affaires qui connaît parfaitement ses intérêts.

Lion.

Les lions ont besoin d’un territoire : leur esprit d’entreprise et leur excellent sens de l’organisation les fait remuer ciel et terre, rameuter agences, banquiers et entrepreneurs dès qu’ils ont un projet immobilier en tête.

 Ce sont des propriétaires exigeants car ils ont une haute idée d’eux-mêmes, le sens de la grandeur, ils savent calculer et sont capables de grands sacrifices pour acquérir un standing qu’ils pensent mériter. Le lion tentera toujours d’obtenir le maximum de ses possibilités. Même si ses moyens sont réduits, il ne s’accommodera jamais de la médiocrité. Il transformera le plus minuscule studio, la maison la plus branlante en un palais grandiose à l’image de ses rêves. S’il en a les moyens, il préfère superviser des travaux plutôt que de les accomplir. S’il doit mettre la main à la pâte, il saura s’entourer d’une équipe dont il sera naturellement le leader, avec, souvent, un bienveillant paternalisme et un sens certain des responsabilités. Ce sont des partenaires ambitieux mais loyaux dans leurs engagements. Leurs goûts sont dispendieux mais leur réalisme est sans faille. Ils méprisent les compromissions et tiennent leurs promesses.

Vierge.

La vierge a un esprit pratique et minutieux, dénué de passion qui la fait rechercher méthodiquement la demeure la plus adaptée à sa vie quotidienne. Elle se préoccupe de tous les détails, depuis le nombre exact de placards dans une pièce jusqu’au 4ème alinéa d’un contrat. C’est un signe modéré, très ordonné et d’une grande honnêteté. C’est un propriétaire et un locataire méticuleux et ponctuel, qui peut se montrer très critique et acerbe si on ne se comporte pas avec la même exactitude que lui. Il n’y a aucune impulsivité dans ses acquisitions qui ont été calculées très précisément et son tempérament modeste peut lui faire acquérir un endroit médiocre s’il s’avère manifestement pratique ou rentable.

Ce sont d’excellents bricoleurs : habiles, patients et malins. Les réparations d’une vierge sont des chefs-d’œuvre d’efficacité. Il va sans dire que l’entretien est impeccable, ce qui ne garantit pas forcément un goût très sûr dans les aménagements qui sont envisagés plus pratiquement qu’esthétiquement.

Balance.

Les balances accordent beaucoup d’importance aux apparences, dans tous les domaines de leur vie. Ils cherchent à vivre dans un endroit agréable, plutôt en ville mais dans tous les cas en harmonie avec l’environnement socioculturel, ils seront sensibles au voisinage et à l'aspect esthétique plus que pratique d'un logement, ce qui peut induire de regrettables erreurs d'appréciation. Cependant, sous leur grande amabilité se cache un excellent sens des affaires et sans en avoir l'air, tout sourire, la Balance arrive assez souvent à imposer ses conditions ou à trouver un compromis. Certains ont malgré tout besoin d'être encouragés dans leurs décisions car ils ont beaucoup de mal à opérer un choix, à trancher.

Quels que soient leurs moyens, ils s'arrangent pour que leur home ait de la classe. Ils installent chez eux une atmosphère chaleureuse et accueillante.

La Balance n'est pas souvent bricoleuse : tant qu'il s'agit de décorer, de meubler et de fignoler, tout va bien, mais pour les gros travaux, ils préfèrent engager des pros ou ils se font facilement aider par leurs relations car ils sont populaires

Scorpion

Le Scorpion aime trop sa sécurité pour ne pas désirer très tôt acheter sa propre demeure et il a un flair inné pour découvrir les bonnes affaires. S'il n'en a pas les moyens, il sera en général un locataire ponctuel, sérieux et discret mais réclamera la même réserve de la part de son propriétaire et de ses voisins : il n'aime pas être surpris dans son intimité ou être dérangé sans en avoir été prévenu. Il décide seul de ses intérêts et a rarement besoin de conseils car il analyse très lucidement les situations matérielles. Il est assez rare d'avoir des problèmes d'échéance, car ce signe n'oublie aucun détail, mais il peut être de très mauvaise volonté s'il a le sentiment d'être floué.

Il recherche les endroits tranquilles, voire secrets et préfère souvent rénover ou reconstruire que de bâtir du neuf. La durée des travaux ne lui fait pas peur s'il est conquis car il est très tenace. Il cherche à se protéger des importuns et des regards de l'extérieur avec de nouvelles serrures, des murets, des haies, un portail, un interphone… Enfin, il préfère les petites pièces disposées en labyrinthe que de grands espaces de 50 m².

Sagittaire

Le Sagittaire se contente souvent de louer sa maison jusqu'au jour où une impulsion, alliée à une opportunité le fait brusquement changer d'avis. Il y a peu de préméditation : le Sagittaire est bien trop occupé à vivre pour penser longuement à une épargne logement, mais s'il croise une bonne affaire, son enthousiasme, son courage et son optimisme lui permettent en général de concrétiser. Ce signe a besoin d'espace, il aime les grandes pièces lumineuses, ouvertes sur le monde. Il équipe son foyer d'un mobilier cosmopolite, de souvenirs internationaux et de médailles sportives ou de diplômes prestigieux…

Si une infrastructure quelconque lui permet de se défouler à proximité (forêt, stade, piscine), ce sera le bonheur. Il gère ses biens et ceux d'autrui en bon père de famille avec beaucoup d'honnêteté mais il faut compter avec des accès de désinvolture et lui rappeler certaines échéances qu'il s'empressera de mettre à jour.

C'est un bricoleur du dimanche mais qui sait s'entourer de talents et un w-end amical chez lui se transforme facilement en chantier où chacun donne le meilleur de soi-même

Capricorne

Ce signe d'une patience remarquable attendra le temps nécessaire pour s'offrir un habitat des plus sûrs, mais il commence à y penser très tôt. Son besoin de stabilité matérielle et de reconnaissance sociale le pousse à épargner rapidement dans le but de s'installer. Au fur et à mesure qu'il progresse dans l'échelle sociale, la montée de chaque marche est symbolisée par une amélioration visible (fenêtres, toitures) ou un déménagement vers un quartier plus prestigieux. Il ne cherche pas tellement à impressionner les autres mais bien plus à rassurer sa profonde angoisse de manquer.

C'est un signe assez classique dans ses goûts et très attaché à la valeur des choses : il entretient avec beaucoup de soin, à défaut de fantaisie, tout ce qu'il respecte parce que ça coûte de l'argent. C'est donc un locataire sérieux et un propriétaire exigeant. Il est dur en affaires et possède un excellent sens de l'investissement. Les travaux ne lui font pas peur, mais il préfère le gros œuvre, surtout la menuiserie, aux finitions qu'il juge au fond assez frivoles.

Verseau

C'est le signe le plus imprévisible du zodiaque, beaucoup deviennent propriétaires "par accident" : héritage, pactole inattendu et les biens sont aussi variés que leurs excentriques occupants, avec souvent un goût immodéré pour le moderne, le futuriste, les maisons bio ioniques, le feng shui. Quand il n'est pas très fortuné, le verseau compense la médiocrité des lieux en en tirant parti (comme repeindre une porte abîmée en jaune fluo). Ils n'adorent pas les formalités et tiennent par-dessus tout à leur indépendance et leur liberté de mouvement. Un verseau supporte très mal qu'on mette le nez dans ses affaires, surtout si c'est pour contrarier ses choix.

Sauf exception, ce ne sont pas de grands bricoleurs mais ils ont l'art de se tirer de toutes les situations embarrassantes avec un solide bon sens et une vue globale des problèmes.

Une fois engagé, ce signe est d'une grande loyauté. Même si ses réactions peuvent surprendre, ses idées hors du commun méritent le plus souvent qu'on s'y intéresse

Poissons

C'est souvent un concours de circonstances qui dépose un Poissons à tel ou tel endroit. Il est tellement adaptable qu'il s'arrêtera là où il se sentira en osmose avec son environnement L'esprit d'initiative n'est pas son fort mais s'il tombe sur une bonne occasion de s'installer, il mettra tout en oeuvre pour y rester avec une bonne volonté touchante. Il a cependant besoin de conseils avisés et d'un plan financier qui tienne la route. Il est souvent le 1er à le reconnaître et sera très soulagé si quelqu'un de compétent l'assiste dans ce genre d'affaires.

Il recherche un endroit tranquille, serein, un jardin un peu sauvage, une maison très confortable pour se ressourcer et rêver. Au bord d'une rivière, c'est encore mieux.

Son manque d'esprit pratique peut nuire à ses intérêts mais son intuition contrebalance et peut lui faire réussir des affaires inespérées là où d'autres n'avaient rien remarqué.

Ses initiatives vont souvent dans le sens d'un plus grand confort mais il garde toujours le sens de la mesure et des goûts finalement simples.

15:35 Écrit par ZaG dans Astrologie | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

04 août 2007

KEFOUZAG ???

Copie de ouverture caadichon053

 

 

Les semaines passent comme des minutes…

 

La vie, parfois, peut s'accélérer d'une façon effarante !

 

Fin janvier, la nostalgie me point de mes enfants; sans compter que le beau Languedoc n'offre guère d'emploi, que notre chez-nous reste tout aussi précaire et qu'un dictateur se lève à l'aube des futures présidentielles.

 

Après une conversation avec le Nomade, nous décidons de préparer tout doucement notre retour vers  notre vaillante petite nation et j'en instruis ma famille.

 

Mi-mars, coup d'accélérateur : Mic découvre une librairie à remettre et nous propose des emplois de libraires à Rixensart (Brabant Wallon).

 

Le 15 avril, nous débarquons chez les enfants et notre future petite-fille (Cunégonde, Philomène, Antigone… Shannon, Lisa, Mona, Luna…? On ne le saura qu'à sa naissance prévue début septembre).

 

On ouvre Cadichon le 1er juin.

 

Depuis, c'est le rush, le travail et la recherche effrénée d'une maison à louer un prix abordable, autant dire le parcours du combattant dans cette région hors de prix.

 

Le temps de rien, les amis négligés et pourtant si présents…

 

Carmen, Andres, Emilie, Ingrid, Alexandra, David(s), Samuel, Marie, Guilhem, Elsa, Dju, Marine, Krys, Domi, Joan, et tous les autres : VOUS ME MANQUEZ : vous, le soleil, la garrigue, l'espace mais bon, il faut savoir ce que l'on veut et nous reviendrons en Papé et Mamé avec, c'est le but, une meilleure situation, un minimum de sécurité pour nos vieux jours qu'il n'est pas impensable de passer au soleil !

11:52 Écrit par ZaG dans Société | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

09 mars 2007

Une fois n'est pas coutume...

vote2

 

Par principe, je ne fais pas de politique sur ce blog, même s'il m'arrive de parler de faits de société, je m'intéresse assez peu aux guerres de salon… Vu que c'est toujours pareil depuis un bon moment : "Peste ou cholera ?"

 

Je ne pourrai pas voter aux présidentielles, puisque je ne suis pas française, mais j'ai trouvé ce petit test bien instructif…

 

Si je votais, il semblerait que Madame Corinne Lepage représente à 52% mes aspirations…

Le Pen avant-dernier, la pauvre Arlette dernière et Sarko 13ème (le chiffre du Malin ou de la Chance ?).

 

Classez-vous dans ces 21 candidats proposés… Juste pour voir…


 

 

19:02 Écrit par ZaG dans Société | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

17 février 2007

Les poissons et leur ascendant

a12_poissons

Poissons-bélier.

Tu as beaucoup de mal à t'y retrouver entre ta nature romantique et tes élans impulsifs. Tu mêles idéalisme et caprices. Tu connais des histoires d’amour confuses, tu brouilles les cartes, tu as besoin d’un partenaire adaptable et tenace. Tu t'épanouiras dans un travail social ou paramédical car tu aimes prendre soin de tes semblables avec beaucoup de sincérité.

Poissons-taureau.

Tu es un océan de bonté, un ange descendu sur terre qui rêve de résoudre tous les problèmes, de guérir toutes les maladies. Tu as tendance à t'occuper des plus démunis en priorité, en trouvant des solutions pratiques avec beaucoup de bon sens. Ton intuition t'aidera à trouver le partenaire idéal, celui qui te comprend, te soutient et te défend dans tes démarches.

Poissons-gémeaux.

Cet assemblage n’est pas facile à vivre. Tes émotions, ton imagination sont soumises au filtre de la raison et de l’autocritique. Tu sais écouter, tu cumules l’intuition et le sens pratique, mais tu passes pour léger alors que tu es sentimental. Des dons commerciaux, artistiques sont probables. Ton ascendant organise la confusion de ta personnalité et structure tes actions.

Poissons-cancer

Tu passes ton existence à construire un nid douillet pour abriter les êtres chers et ton monde imaginaire coloré et envahissant. Tu fonctionnes comme un radar, un récepteur de tous les courants invisibles, capable de les transformer en œuvres d’art. Tu n’as aucune mesure dans tes sentiments, tu passes de l’exaltation au désespoir le plus noir. Il te faut quelqu'un de fort.

Poissons-lion.

C’est dans l’accumulation de tes succès que tu trouves un réconfort au manque d’assurance dont, en réalité, tu souffres. Tu suscites la sympathie par des actes d’une réelle générosité mais tu as besoin de gratitude, tu es sensible à la flatterie. Tu caresses des projets grandioses qui ont des chances de se réaliser s’ils concernent le monde artistique ou la spiritualité.

Poissons-vierge.

Ton hypersensibilité risque de te jouer des tours et ton adaptabilité se transforme facilement en dépendance affective. Plutôt que d’angoisser sur les décisions à prendre en coupant les cheveux en 4, suis tes intuitions qui sont remarquables. Il faut t'occuper les mains autant que l’esprit : ton habileté, ta précision et ta sensibilité font un cocktail performant.

Poissons-balance.

Tu es à la recherche d’un absolu, d’un idéal d’harmonie et de paix. La plus infime critique ou imperfection te bouleverse. Tu n’es pas le plus robuste du zodiaque, même si ta santé est bonne, tu es de nature indolente et fuis les dures réalités. C’est dans ta vie sentimentale que tu donnes le meilleur de toi-même, tu es dévoué et compréhensif avec ton partenaire.

Poissons-scorpion.

Tu vis dans un monde d’émotions fortes, de sentiments violents qui peuvent aussi bien t'inspirer que te déstabiliser. Tu as tes idées sur la morale, la justice et le bien-fondé des actions. Ton charme est certain, avec quelque chose d’inquiétant. Tu tisses des liens puissants avec tes proches et c’est dans ton cercle familial que tu cherches à stabiliser tes élans.

Poissons-sagittaire.

Tu parcours la vie à la recherche d’insolite, d’exotisme, de nouveauté et de contacts enrichissants. Tu aimes la vie de bohème. Tu n'es pas très armé pour une carrière suivie et enrichissante mais ça te tourmente peu car tu es assez détaché du matériel. Tu as d’excellentes facultés d’adaptation et tu plais à chacun par ta gentillesse spontanée et ta bienveillance universelle.

Poissons-capricorne.

Tu es naturellement anxieux, peu confiant en tes capacités que tu as d’ailleurs beaucoup de mal à cerner. Un peu secret. Tu as du mal à te sentir heureux sans arrière-pensée, sans culpabilité, sans toutes sortes de rabat-joie intérieurs. Si tu es aidé sur le plan concret, tu peux donner beaucoup de toi-même dans une relation et tu es très fidèle.

Poissons-verseau.

Ton idéalisme, ton détachement devant les aspects matériels de la vie te prédisposent plus aux grandes idées qu’aux grosses fortunes. Tu recherches le calme et la sérénité, loin de toute violence, tu te consacres à une cause, une idée, une philosophie…Ton profond dévouement et ton recul peuvent faire de toi un excellent thérapeute, un précieux auxiliaire paramédical.

Poissons-poissons.

Tu te sens sûrement le plus incompris du zodiaque, tes mondes intérieurs mouvants ne sont pas accessibles à n’importe qui…Si tu ne trouves pas une personne ou une cause avec laquelle fusionner, tu es guetté par la tentation des paradis artificiels. C’est dans le monde éthéré de la musique, de la poésie ou dans une vie spirituelle, voire mystique que tu trouves ton équilibre.

12:28 Écrit par ZaG dans Astrologie | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

05 février 2007

AU SECOURS, OGM en liberté non suveillée !!!

ogm

Personne ne sait, tout le monde se pose des questions.

Est-ce que les OGM sont mauvais pour la santé, a-t-on des preuves de leur innocuité?

On en parle peu et mal dans les medias et nous ne se sommes guère plus avancés.

Portant, l'info existe, une enquête a été menée par l'équipe de l'émission "90 minutes"… Mais il faut croire que les résultats de cette enquête dérangent trop de gens puisqu'elle n'a finalement jamais été diffusée.

Grâce à la Toile, on peut cependant la visionner . Que chacun regarde et apprenne à se faire une opinion.

Si personne ne fait rien, on ne pourra pas dire en tous cas que nous n'étions pas prévenus.

14:32 Écrit par ZaG dans Société | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

16 octobre 2006

A deguster...

Merci à Michael !

Les perles de la police (16/10/2006)

Dans la rédaction de leurs P.-V., les agents commettent parfois de petites erreurs plutôt amusantes...

BRUXELLES Un procès-verbal doit être un document parfaitement lisible et surtout clair afin que les magistrats puissent se faire une opinion précise de ce qui s’est déroulé. Ça, c’est la théorie. Dans la pratique,...

Parfois dans l’empressement, dans le stress, de petites coquilles s’y glissent de manière non intentionnelle. Loin de vouloir nous moquer des policiers, qui parfois s’expriment dans une langue qui n’est pas la leur, voici quelques perles, qui ont d’ailleurs été publiées dans une revue interne de la police.

police


“Soudain, la voiture recula pour mieux avancer.”

“Comme il devait être pris en charge au plus vite par un asile d’aliénés, il a été conduit au poste de police!”

“Le défunt a formellement reconnu son agresseur.”

“Cinq des trois suspects ont été relâchés.”

“L’homme a juste eu le temps de déposer sa plainte sur le bureau avant de s’écrouler devant nos yeux qui n’ont rien compris.”

“N’ayant pu abuser de la jeune femme, il la viola sauvagement.”

“Les neufs coups de couteau sur le cou et le visage de la victime laissaient croire à une mort qui n’était pas naturelle.”

“Si la fenêtre du bureau n’avait pas été ouverte, elle aurait été fermée, ce qui lui aurait permis de s’enfuir…”

“L’homme n’accepta de signer la déposition que du bout des lèvres.”

“Il était cloué sur son lit d’hôpital par deux coups de couteau au bras.”

“L’homme était assez lucide pour constater qu’il n’avait plus toute sa lucidité.”

“N’écoutant que son courage, la policière fut obligée de battre en retraite.”

“L’accident qui avait provoqué sa mort était bien un accident mortel.”

“Le récidiviste n’avait jamais rien eu à se reprocher.”

“L’homme, qui était aussi sourd que son épouse, ne semblait pas s’entendre très bien avec elle.”

“Pour sortir, il est clair que l’homme avait d’abord dû entrer.”

“Ivre au milieu de la rue principale du village, l’homme nous a traités de sales flics, ignorant que nous étions des agents de police.”

“La femme essayait de cacher son identité derrière ses larmes.”

“Les recherches ont permis de retrouver rapidement les 5 cadavres des 2 disparus.”

“Personne n’ayant donné les ordres nécessaires, il n’était pas difficile d’y obéir.”

“Nous avons donc pu constater qu’il n’y avait rien à constater. Ses explications étaient si embrouillées que nous avons dû le relâcher, faute d’avoir la preuve que nous pouvions comprendre ses explications.”

“L’infraction fut constatée par la police deux jours avant qu’elle n’ait lieu.”

“Le cadavre ne semblait pas en possession de toutes ses facultés.”

“Dès que l’homme fut abattu, nous avons pu procéder à son interrogatoire.”

“Arrêté par les enquêteurs, le voleur les a menacés d’appeler la police.”

“Le motif du vol était le meurtre.”

“Jusqu’au bout, l’homme répondit aimablement à toutes les questions par un grand silence.”

“Il rédigea lui-même par écrit son témoignage oral.”

“Ayant perdu les deux bras, le conducteur faisait de grands signes pour attirer l’attention des autres automobilistes.”

“Il est à noter que les deux véhicules sont entrés en collision l’un avec l’autre exactement le même jour.”

“Le plaignant, visiblement en état d’ébriété, prétendait s’appeler Jésus et signa le formulaire d’une croix.”

“Un violent coup de marteau l’avait cloué au lit depuis deux jours.”

“La disparition de l’enfant a été signalée par ses parents dès son retour.”

“Le pendu est mort noyé.”

“C’est la pluie qui empêcha le policier de s’apercevoir qu’il neigeait.”

“L’homme nous raconta toute la vérité qui n’était en fait qu’un tissu de mensonges.”

“Pendant tout l’interrogatoire, l’homme n’a cessé de nous dévisager avec ses propres yeux.”

“Maîtrisé par nos soins, l’homme s’est enfui à toutes jambes, malgré sa jambe artificielle qui s’était décrochée.”

“Le policier pu frapper son agresseur à la tête sans difficulté, son arme étant parfaitement réglementaire.”

“Le suspect étant sans domicile fixe, les policiers purent le cueillir quand il sortit enfin de chez lui.”

“L’homme avait suffisamment gardé la tête froide pour ranger soigneusement les morceaux de corps au congélateur.”

“Mort sur le coup, l’homme avait déjà été victime d’un accident identique l’an dernier.”

“Percé de plusieurs balles, le cadavre flottait quand même dans la rivière.”

“La victime, blessée à une jambe, est venue jusqu’au véhicule de police en copulant sur une jambe.”

“Le suspect s’est alors décidé à passer aux aveux sans même qu’on ait à le frapper.”

“L’homme avait tenté de forcer toutes les issues de la femme, sans parvenir à s’y introduire.”

“La tête ne lui tenait plus que par la peau du derrière.”

“Si nos policiers n’étaient pas intervenus, le viol n’aurait sûrement jamais eu lieu.”

“Nous avons été obligés de constater le décès avant que le mort nous décrive son agresseur.”

“Le mur avançait à grand pas vers le véhicule.”

Emmanuelle Praet

18:29 Écrit par ZaG dans Société | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

27 août 2006

On vend de tout sur Ebay !

 

 

Une nouvelle catégorie est née chez Ebay Belgique : jobs et services.

 

Du coup, avec la précieuse collaboration de Binocle, on a essuyé les plâtres de ce nouveau service avec cette petite annonce qui a d’ores et déjà donné des résultats positifs. Les évaluations  n’étant pas possibles sur cette catégorie (petite annonce), je publierai ici les éventuels commentaires de mes clients Ebayeurs, satisfaits ou non… On verra.

20:13 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

15 juillet 2006

Energies

Les semaines, les mois sont passés à toute vitesse. Je me retrouve en ce début d’été, seule avec mon Nomade, sous le marronnier, les oisillons se sont cette fois tous envolés.

Il reste des problèmes d’énergie. Merveilleuse technologie qui permet de surfer en pleine garrigue, d’y écouter Classic 21, de papoter avec qui on veut, tout ça au son des cigales…

MAIS

On a deux panneaux solaires, pas grands. La live box consomme 25 Watts/h et l’ordi entre 70 et 150 selon qu’il charge ou non ses batteries… C’est trop juste, va falloir investir.

On n’arrête pas de parler d’économies d’énergie, tout le monde est complètement d’accord sur le principe et pourtant… Je remarque, n’ayant pas l’électricité de tout le monde à quel point ces vœux pieux sont peu suivis d’effets ou même suivis d’effets inverses :

Qui n’a pas sa bouilloire électrique, son perco, sa machine à expresso, sa pierrade, fondue électriques, et j’en passe, et j’en passe, et les beaux nouveaux gigas écrans plasma et tout ça…

Des résistances, des trucs qui consomment à mort… Et qui se développent de plus en plus vite.

Oh, je critique pas les détenteurs de ces ustensiles si pratiques, je pointe du doigt l’incohérence d’un système global qui nous dit des choses et n’agit guère en conséquence.

Ici, l’électricité étant rare, voici dans quel ordre on a établi les priorités :

- la musique

- la lumière (sinon, y a toujours les bougies)

- le PC

- la connextion Internet

- des outils ponctuels (pompe, etc)

On n’a pas d’eau courante non plus : 15 m3 d’eau de citerne, mais il n’a pas plu significativement depuis des mois et on a dû demander aux voisins de nous filer un peu d’eau de leur forage (1.000 litres). Priorités de l’eau :

- les animaux (chats et chiens)

- se laver

- la vaisselle

- nettoyer le sol

- arroser les fleurs

Les fleurs ne sont pas arrosées…

Peut-être faut-il manquer de quelque chose pour en connaître la valeur réelle ?

12:10 Écrit par ZaG dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

08 juin 2006

FAMILLE D'ARTISTES...

Cécile, la soeur du Nomade (pas mal nomade, elle aussi) expose ses zoeuvres au Baroq's café d'Uccle.

 

Je conseille à tous les Belches d'aller jeter un oeil car c'est vraiment de la très belle ouvrage.

 

Du 1er au 30 juin, il vous reste du temps, après, elle retourne... en Italie...

 

 

11:39 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25 mai 2006

LE GEMEAUX ET SON ASCENDANT

Gémeaux-bélier.

Tu as des rapports privilégiés avec autrui, à condition que ce soit rapide, tu t'ennuies vite, ce qu’on peut te reprocher. Impatient, sans cesse en mouvement, tu es très habile, tant manuellement que commercialement. Ton atout : l’adaptabilité. Au niveau sentimental, ton charme te vaut des succès, mais tu as du mal à t'engager, tu tiens à ta liberté…

Gémeaux-taureau.

Tu es très doué pour tout ce qui est pratique : tu as plein de bon sens, des talents manuels et, en prime, le sens des affaires. En amour, tu es à la merci de la beauté qui passe, quitte à te tromper car tu manques de recul, tu vas trop vite…C’est en contrôlant ton instabilité chronique et en soumettant tes attirances à la raison que tu as des chances de t'épanouir.

Gémeaux-gémeaux.

Eternellement jeune, pétillant comme du champagne, un charme inouï, dû à une grande ouverture et fraîcheur d’esprit, irrésistible ! Tu manques de continuité dans tes entreprises. Tu as beaucoup de mal à terminer les 1000 choses que tu entreprends ! Tu as du mal à te fixer car tu t'ennuies rapidement. Tu seras comblé avec quelqu’un de stable et pas trop contraignant.

Gémeaux-cancer.

Mélange de candeur et d’imagination, tu maries tes talents manuels à ton inspiration dans des réalisations pleines de fraîcheur. Tu as un peu de mal à cerner ton avenir professionnel car tu supportes mal la routine et tes buts sont changeants. Tu es un peu fragile, sentimentalement parlant car tu manques de lucidité et de recul. Et puis tes élans changent avec tes humeurs.

Gémeaux-lion.

Tu aimes qu’on te remarque et tu es talentueux pour y parvenir : plein de charme, de bonne humeur et d’humour caustique. Tu es doué… Trop peut-être, tes intérêts partent tellement dans tous les sens que tu risques de ne pas t'y retrouver…Tu risques des problèmes affectifs car tu tombes trop rapidement amoureux d’une apparence, sans trop sonder la valeur de l’autre.

Gémeaux-vierge.

Tu es un grand cérébral, sans cesse occupé à passer tes états d’âme au filtre de la raison et de la critique. Très habile de tes mains. Tu as un œil de lynx qui ne laisse aucun détail dans l’ombre. C’est un atout mais ça peut hérisser un partenaire sensible…Tu es armé pour une belle carrière, moins pour réussir une vie amoureuse, car tu es toujours sur ta réserve et très critique…

Gémeaux-balance.

Tu es surdoué au niveau des contacts humains : sympathique, charmant, romantique, bref exquis. C’est un bon début ! Tu cherches l’harmonie et vis tes sentiments avec exaltation, les choix te sont pénibles car ils impliquent un renoncement. C’est dans ta vie amicale et sociale que tu rencontres le plus de satisfactions. Tu as probablement des dons artistiques.

Gémeaux-scorpion.

Ton esprit critique, joint à une grande lucidité et un esprit sans concession ne te rend pas facile à vivre au quotidien…Tu es plus doué pour la rancune que pour l’amour. Il faut te libérer de tes inhibitions sans pour autant casser tes partenaires ! Tu as un don pour les affaires, le sens du commerce, du flair et tu connais parfaitement tes intérêts, de ce côté, ça va !

Gémeaux-sagittaire.

Blanc-noir, rempli de contradictions mais sans en être affecté, tu virevoltes dans la vie sous les yeux éblouis de ton entourage. Ton anxiété chronique se sert d’évasions, de voyages petits ou grands pour élargir son champ de vision. Un peu d’instabilité. Tu veux le beurre et l’argent du beurre : tu ne supportes pas la solitude mais tu subis mal les contraintes, il faut choisir…

Gémeaux-capricorne.

On peut te trouver glacial. Au mieux, désabusé, critiquant tout et sans cesse occupé à relativiser jusqu’aux sentiments passionnés. Tu as un côté misanthrope qui peut te faire passer à côté du bonheur si tu n’assouplis pas tes critères envers autrui…Tu es surdoué dans les analyses, les travaux ardus et tes ambitions te mènent en général vers une belle carrière.

Gémeaux-verseau.

Ton meilleur atout, c’est ton intellect. Ton intérêt pour tout ce qui bouge te maintient sans cesse dans l’actualité. Tu bénéficies d’un très bon caractère, plein d’entrain et assez bienveillant, surtout envers les excentriques, ils t'amusent. Dans ta vie affective, la frontière entre l’amour et l’amitié est parfois floue, mais ça ne te dérange pas outre mesure…

Gémeaux-poissons.

Tu es très adaptable, au point pour certains, de ne pas avoir de réelle identité. Tu te fonds dans ton univers avec sensibilité. Tu as du mal à appréhender le présent, les dures réalités de la vie… Tu as besoin d’un partenaire solide et affectueux. Méfie-toi de la confiance que tu accordes un peu vite au premier venu. Une activité artistique est celle qui te convient le mieux…

13:19 Écrit par ZaG dans Astrologie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08 mai 2006

Une autre histoire vraie

Ça se passait en 1980.

 

Nous habitions à Plainevaux, près de Liège. Un soir, en remontant la route du Condroz, nous avons pris deux stoppeurs yougoslaves un peu plus jeunes que nous, 20 ans à tout casser. Ils venaient d’Allemagne et se dirigeaient vers la France, c’était leur tour d’Europe. Nous avons sympathisé et rapidement, leur avons proposé le gîte et le couvert car il était déjà tard et nous pensions qu’un bain, un repas chaud et un vrai lit leur ferait une étape salutaire. Ils étaient ravis.

Nous les avons donc hébergés pour une nuit et le lendemain matin, nous sommes partis travailler en leur laissant un mot sur la table de la cuisine, leur recommandant de tirer simplement la porte derrière eux et leur laissant le plan sommaire pour retrouver la grand-route, à 300m de là.

 

A l’époque, je bossais à la SMAP et je me souviens très bien de la vague glacée qui m’envahit tout à coup dans la matinée lorsque je réalisai que j’avais laissé dans l’armoire de la cuisine une forte somme en liquide (je crois me souvenir qu’il y avait environ 20.000 FB, soit 500€ de maintenant). Cet argent était placé dans un verre, tu ouvrais l’armoire, tu ne pouvais que le trouver.

 

Lorsque je suis rentrée le soir, calculant déjà de quelle façon j’allais bien pouvoir me renflouer après une telle négligence, j’ai vu tout de suite qu’ils avaient fait le ménage et notamment la vaisselle, laissant sur la table les quelques ustensiles dont ils n’avaient pas pu déterminer la place. Mais les verres, assiettes et couverts étaient parfaitement rangés et… L’argent était là.

 

Sur la table, quelques mots en mauvais anglais nous remerciaient vivement de notre accueil et nous donnait leurs noms et adresses en Yougoslavie.

 

Je n’ai jamais su ce qu’ils étaient devenus, mais ils restent pour toujours de ceux qui te font espérer en l’Homme. Des comme eux rachètent toutes les ordures dont on nous parle à longueur de vie. Ils ont existé et je sais que d’autres existent encore.

 

 

15:29 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

19 avril 2006

 

Walà, j’ai tout compris, je ne pouvais pas choisir ma police sous Firefox, donc pour poster, je repasse par Internet explorer…

 

L’hiver a été affreusement long, même dans le grand Sud où je vis.

 

Nous bougeons en famille. Du 23 avril au 5-6 mai, toute la tribu sera réunie dans le Brabant Wallon et du côté de Liège… Deux semaines, on n’est jamais partis aussi longtemps…

 

J’espère que Dju sera sérieux et nourrira convenablement Lune, Lola, Sheila et Akasha… Que des filles !

 

Chez Blogger de Google, c’est trop complexe de remettre les liens et tout le bazar.

 

Donc, c’est reparti.

 

Lectures du moment : les 35 Frédéric Dard dénichés sur eBay !!! Pur bonheur.

 

Mais aussi la Reine du Monde de Pascal Jardin…

11:57 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08 mars 2006

En vrac

 Faut écouter et surtout regarder Nosfell.Un DVD, enregistré au Botanique à Bruxelles le 15 décembre dernier (j'y étais) sort en ce moment-même.Mon amie Dominique m'a apporté plein de bonnes bières et de bons bouquins. « L'éducation d'une fée" de van Cauwelaert"Le bizarre incident du chien pendant la nuit" d'un anglais dont j'ai oublié le nom mais qui doit bien connaître un autiste pour en parler aussi bien. « La latitude des chevaux », un roman sur la vieillesse écrit avec une rare sensibilité pour une femme de 40 ans dont je ne me souviens que du prénom : Sylvie.Là, je découvre Jane Austen avec « Emma ». Je pensais m'ennuyer dans la littérature féminine anglaise de la fin du XVIIIème, point du tout... C'est presqu'aussi caustique que du Saki (« L'omelette byzantine").J'ai énormément bien aimé "Sin city », loué par Pink Nono, à rendre ce soir. Excellent, drôle et esthétique.J'ai changé de navigateur et je voyage sur Firefox, merci Yahoul (là, à droite, dans les liens)J'ai toujours autant de choses à faire et autant de projets inachevés qu'il me faudra encore une bonne quarantaine d'années pour en venir à bout.Et Matthieu est mon petit garçon préféré du moment.Voilà, bonne journée les gens.

 

 

13:59 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

01 février 2006

SOUVENIR D'ENFANCE

 

J'avais environ dix ans. J'étais une enfant assez solitaire, tant par goût que par la force des choses : nous habitions dans un hameau de cinq ou six fermes où j'étais la seule enfant et il me plaisait de traîner seule à travers bois, prés et ruisseaux.

"Ne dépasse pas la grand-route !" était le mot d'ordre. Mais on pouvait, en s'y prenant bien, couvrir des centaines d'hectares avant de tomber sur la grand-route...

 

Un jour d'été, je tombe sur un homme accompagné d'un grand chien noir (type berger à longs poils, un briard, peut-être). Il croquait le paysage sur un carton à dessin. J'adorais les chiens, je commence à bavarder avec l'inconnu qui me dit s'appeler Jean-Marie et se présente comme artiste peintre.

 

Nous avons sympathisé. Ce garçon d'une trentaine d'années a été un grand ami de mon enfance. Il m'a raconté les prés, les bois et les ruisseaux, il m'a appris à tenir sur des patins à roulettes... Avec le recul, je pense qu'il m'aimait sincèrement et purement car jamais, au grand jamais, il n'a eu d'autre attitude que celle d'un grand frère ou d'un jeune oncle.

 

Un jour, je l'ai ramené à la ferme. Il n'y avait personne, ils devaient être occupés dans les étables mais Mamy avait fait de la tarte aux prunes. Elle attendait le goûter, dans le garde-manger grillagé fin. J'ai offert un morceau de tarte à l'inconnu qui s'est assis sans façon dans notre laiterie pour déguster la pâtisserie maison. Sur ces entrefaites, ma mamy est rentrée... Moyennement contente de trouver cet homme adulte en ma compagnie. Ils ont bavardé. Je n'ai aucun souvenir de leur conversation qui, probablement, ne m'intéressait guère. Il a décliné son identité, son adresse et a reçu la permission de continuer à me voir.

 

Il est très loin, ce temps où un trentenaire célibataire ami des enfants sympas pouvait développer ce type d'amitié forte et innocente...

 

On a passé tout un été ensemble, puis il est parti, je l'ai revu 10 ans plus tard : il exposait ses peintures dans une galerie de Liège. On s'est reconnu...

 

J'avais grandi, j'étais une jeune femme et lui, toujours célibataire, flirtait avec la quarantaine... La magie s'était envolée. Sourires contraints qui tentent de retrouver une complicité devenue impossible.

 

J'ai oublié son nom, je ne sais pas ce qu'il est devenu.

 

Mais je n'oublierai jamais la délicatesse de cet artiste qui a su si bien apprivoiser l'enfant farouche que j'étais.

 

13:27 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

27 janvier 2006

Les verseaux et leur ascendant

                    

 

Verseau-bélier.

Ton tempérament sincère, spontané et enthousiaste t'attire pas mal de sympathies et tu es emporté par tes idéaux élevés. Ton esprit d’indépendance exacerbé peut te pousser aux excès, aux comportements outranciers, sans espoir de compromis. Si tu as la chance de tomber sur le bon partenaire : libre et excentrique, tes sentiments tumultueux le raviront et le doperont.

 

Verseau-taureau.

Tu es d’un bloc, peu nuancé, peu conciliant, peu adaptable mais juste et réaliste dans ta perception des gens et des situations. Ta sensualité et ton goût des plaisirs sains peuvent t'apporter de belles satisfactions dans ta vie amoureuse et amicale. Tu peux faire un excellent juriste, déterminé à démonter scrupuleusement les raisons, les mécanismes, les méthodes d’autrui.

 

Verseau-gémeaux.

Tu ne manques pas d’inspiration et tu bénéficies en général d’un bon potentiel intellectuel. Tu es pourtant sensible aux mirages. Les abstractions t'intéressent plus que le terre-à-terre, tu es content quand tu as compris un nouveau concept complexe. Tu es plus chanceux dans tes amitiés que dans tes amours. Tu es assez peu démonstratif dans tes affections, un peu distant.

 

Verseau-cancer.

Tu bénéficies d’un étonnant charisme que tu utilises à merveille pour masquer tes appréhensions et tes doutes à autrui. L’image maternelle est forte, d’une manière ou d’une autre. Tu recherches un partenaire avec beaucoup de ténacité et d’émotion. Tu auras peut-être un peu de mal à te situer sur le plan professionnel, entre indépendance et discipline, il faudra composer.

 

Verseau-lion.

Tu n’es pas le plus facile à vivre du zodiaque ! Ton esprit libertaire et indépendant tourne facilement à la mégalomanie. Tu passes de l’égocentrisme le plus sordide à l’humanisme le plus désintéressé, question de moment, de gens, d’humeur…C’est dans ta vie affective que tes qualités de dévouement et de générosité chaleureuse s’expriment le mieux avec quelqu'un de solide.

 

Verseau-vierge.

Tu te mêles peu aux autres mais tu es très serviable si on a besoin de toi. On peut te confier une mission en toute confiance. Tu risques des frustrations affectives car tu es timoré dans l’expression de tes sentiments et un peu critique dans tes analyses. Tu n’aimes pas trop les mondanités, tu préfères te retirer dans la solitude pour méditer ou effectuer des recherches scientifiques.

 

Verseau-balance.

Tu dégages un étonnant charisme, tes hautes aspirations, ton sens de la justice et tes goûts artistiques y sont pour beaucoup. C’est dans le domaine amical que tu as le plus de chances de trouver des débouchés, qu’ils soient matériels ou affectifs. Tu es attiré par une vie artistique ou mondaine. Le sens de l’esthétique et de l’équilibre domine dans tes motivations.

 

Verseau-scorpion.

Tu es un prédateur séduisant, sulfureux et intrigant, tu restes profondément individualiste sous tes airs humanistes. Tu as beaucoup d’idées novatrices qui vont dans le sens d’un progrès collectif mais tu restes assez égoïste dans tes relations. Ton indépendance rebelle s’allie mal à ta soif d’émotions intenses et passionnées. Vie sentimentale tumultueuse et riche.

 

Verseau-sagittaire.

Tu es toujours à la recherche d’un dépassement, tu te plies mal à la discipline car tes méthodes sont très personnelles. Tu es sincère jusqu’au bout de tes excentricités, ton zèle entraîne tes proches dans tes quêtes de savoir et d’évolution. Tu as besoin de nouveauté, la routine te pèse et tu es très indépendant. Le choix de carrière risque d’être difficile.

 

Verseau-capricorne.

Tu caches sous ta réserve un remarquable sens de l’organisation et une volonté d’acier qui servent tes ambitions élevées. Tu as du mal à trouver un partenaire car tu es très exigent, mais quand tu l’as trouvé, tu es d’une remarquable fidélité. Tu aimes le calme et les ambiances sérieuses, tu détestes la frivolité gratuite, ce qui n’empêche pas un solide sens de l’humour.

 

Verseau-verseau

Tu as un mental totalement original, des idées à toi, ce qui te rend un peu hermétique aux yeux de beaucoup et détaché du commun. Tu es généreux, bienveillant mais tu n’admets aucun compromis concernant ton indépendance d’esprit et d’action. Tu peux te servir de ton charisme pour faire avancer des intérêts collectifs, humanitaires. Tes amours sont un peu abstraites.

 

Verseau-poissons.

Tu donnes l’impression de rêver ta vie, tu évolues dans un monde chimérique, très éloigné des contingences matérielles. N’importe quelle routine te convient, pourvu que l’ambiance soit paisible. Tu détestes la violence et cherches l’harmonie totale. Ton penchant à l’utopie et ton intérêt pour le spirituel peut te rendre nonchalant, voire paresseux dès qu’il faut agir.

10:20 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

22 janvier 2006

HEUUUUUU....

 

 

 

 

Si quelqu'un peut m'expliquer ça, je prends !

13:36 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

19 janvier 2006

Depuis que je l'ai vu en concert...

...Je vis avec Nosfell sur mon bureau.

 

14:11 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Ame à vendre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Josiette Baudru met une âme en vente sur Ebay.

 

Je vous engage à aller lire les questions (saugrenues, naïves, sérieuses ?... ) des acheteurs potentiels et les réponses d'une remarquable clarté du service commercial.

 

Moi, je dis bravo, Goethe et son Faust sont battus à plates coutures.

 

12:52 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

03 janvier 2006

VOEUX EN VRAC

Citations choisies

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A propos de l'astrologie :

 

 

 

 

L'important n'est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir.


Bernard Werber

 

 

 

 

 

 

La plus jolie :

 

Eternité est l’anagramme d’étreinte.


Henry de Montherlant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BONNE ANNEE ! ! ! ! !


14:31 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

25 décembre 2005

SUIVANT : la capricorne

Puisque, contrairement à mes souhaits, je n'ai aucun commentaire sur ce travail, je me contente donc de poursuivre la publications des combinaisons au seul gré du calendrier : place aux capricornes :

 

Capricorne-bélier.

Tu n’es pas d’un naturel très liant, ni chaleureux. Cependant, ta fiabilité est totale et ta fidélité à toute épreuve. Tu te sens surtout et d’abord concerné par tes intérêts que tu sais rentabiliser par ta volonté et ton travail. Ta vie affective risque d’être un peu morose, ou alors parsemée de brusques liaisons peu romanesques mais parfois intenses.

Capricorne-taureau.

Tu es inébranlable dans la conduite de ta vie. Tu organises et structures avec soin ton cadre professionnel et familial. C’est par les acquisitions matérielles que tu réalises le mieux le niveau de ta réussite et tu en retires un sentiment de sécurité. Ta vie sentimentale est souvent retardée mais quand tu t'engages, c’est sous l’impulsion de sentiments profonds et durables.

Capricorne-gémeaux.

Tu as un intellect remarquable, doué de raison, de sens critique et d’esprit de synthèse, mais tu doutes souvent de tes capacités. Tu bénéficies d’un humour incisif, brillant dans tes tacs au tac, tu ne fais que te barricader contre tes émotions. Tu es doué pour la vie publique, qu’il s’agisse d’un mandat électif, de commerce ou d’artisanat où tu peux cartonner.

Capricorne-cancer.

Tu as beaucoup de mal à te sentir pleinement serein. Trop d’émotions contradictoires, déchiré entre tes sentiments et ta raison, anxieux. Tu dépends d’autrui pour t'épanouir. Ton charme certain peut t'aider à trouver les protections qui te seront vitales. Dans ton travail, tu es tenace, organisé mais tu connais des périodes déprimantes de léthargie ou de découragement.

Capricorne-lion.

Tu as d’immenses ambitions, l ‘amour du travail bien fait et des exigences exorbitantes avec tout le monde, y compris toi-même. Tu combles ta grande solitude intérieure en recherchant quelqu’un de fiable, et surtout de chaleureux pour te réchauffer. Quand tu as pris parti pour une idée, un objectif ou quelqu’un, tu mets ton honneur en jeu pour te motiver et gagner.

Capricorne-vierge.

Tu es très réservé avec les inconnus, la méfiance se mêle à la timidité et tu aimes observer tes interlocuteurs potentiels. Tu n’aimes pas être bousculé dans tes habitudes et tu préfères les travaux longs et minutieux aux rencontres et bavardages. Tu es fidèle dans toutes tes affections mais très peu démonstratif, ce qui peut considérablement frustrer ton partenaire.

Capricorne-balance.

Tu es charmant et habile, avec l’art de susciter les bonnes volontés qui vont t'aider à accomplir des choses justes. Tu es très anxieux dans tes amours : tu as du mal à exprimer tes sentiments et la conscience de ce problème te blesse. C’est à travers tes rencontres et leurs résultats que tu parviens à te cerner, te reconnaître et trouver ta vocation.

Capricorne-scorpion.

Tel l’iceberg tu es aux 2/3 immergé avec une surface glaciale mais un cœur parfois ardent et passionné, des émotions intenses…Tu es capable d’abattre un travail considérable, et dans le volume et dans la durée. Ta détermination force l’admiration. Il te faut des partenaires doués d’une intuition peu commune pour découvrir tes émotions, tes pensées cachées au plus profond de toi.

Capricorne-sagittaire.

Tu es tiraillé entre un certain conformisme et des élans libertaires difficilement conciliables dans certains domaines, comme l’amour…Tu es honnête et juste mais ça n’enlève rien à tes hautes ambitions que tu poursuis avec exaltation mais bon sens. Il t'arrive de te sentir frustré par les contraintes et les responsabilités qu’implique une vie d’adulte, mais tu es stoïque.

Capricorne-capricorne.

Tu es un solitaire travailleur, déterminé et très endurant. Tu as beaucoup de mal à communiquer, surtout avec les inconnus. Tes ambitions mélangées à un doute permanent sur tes capacités te pousse souvent à te dépasser sans cesse sur le plan professionnel. Tu te méfies des sentiments comme du reste, tu recherches une stabilité affective chaleureuse sans y croire vraiment.

Capricorne-verseau.

Tu as un profil monacal avec ce côté sérieux jusqu’à l’austérité, ta droiture qui frise l’intolérance et tes émotions sous contrôle. Ta carrière constitue ta raison de vivre, tu peux y sacrifier ta vie affective, tant tu es poussé vers un idéal. Tu as besoin d’un partenaire aussi indépendant que toi pour avoir une chance, mais tu te sens si loin des gens…

Capricorne-poissons.

Les pieds sur terre mais la tête dans l’eau… Tu as du mal à organiser, ne fût-ce que ta vie quotidienne. Et tu culpabilises. Tu as besoin de protections pour avancer dans la vie. Ton désintéressement et ton dévouement peuvent te les valoir. Il faut régulièrement te secouer pour te sortir d’une espèce de torpeur engendrée par tes rêveries et tes ruminations moroses.

 


16:16 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

30 novembre 2005

Astrosuite

À la demande de plusieurs, y compris du calendrier, voici la deuxième fournée de combinaisons :

 

 

Sagittaire-bélier.

Tu ne supportes pas l’injustice, tu as les idées larges, tes élans sont sincères et spontanés, ça te donne beaucoup de charme. Aventurier, pionnier, conquérant, tu as le sens du défi mais sans tellement d'agressivité, c’est plutôt un mélange d’enthousiasmes contagieux. Tu n'es pas compliqué en amour : la camaraderie s’accorde à tes sentiments amoureux sans problème, tu es très agité mais assez facile à vivre.

Sagittaire-taureau.

Tu es un bon vivant, un peu gourmand mais tellement bienveillant avec les autres ! Ton foyer est peuplé d’amis, rempli de bonne humeur. Ta vue positive de la vie te porte souvent chance dans tes entreprises car tu recherches la réussite sans complexe. Tu aimes la nature et les plaisirs simples, tu es d’un tempérament très sociable, ce qui t'ouvre beaucoup de portes.

Sagittaire-gémeaux.

Ta vie affective est complexe, tu passes de l’enthousiasme le plus débridé au pessimisme le plus noir, le temps d’une émotion…Ton plus grand problème reste l’agitation. A force de t'intéresser à tout et à tous, tu risques de te perdre un peu en chemin. Tu es très attaché au réalisme des choses, tu ne crois pas facilement aux chimères mais tu fais tout pour encourager tes proches à s'épanouir et à évoluer.

Sagittaire-cancer.

Un peu bohème, un rien instable, d’une gentillesse hors du commun, un vrai Pierrot lunaire, fantaisiste et adaptable, adoré de tous. En fait, tu es anxieux, tourmenté avec un perpétuel sentiment d’insécurité, tu as beaucoup de mal à trouver tes bases. Tu as besoin d’un lien sentimental puissant, d’une vraie famille, tu t'épanouis dans la chaleur de ton entourage.

Sagittaire-lion.

Tu as un indiscutable côté grand seigneur, à commencer par une démarche royale, une noblesse innée, des ambitions élevées. Tes élans passionnés vers de grandes amours chevaleresques, de loyaux combats pour une cause, n’ôtent rien à ta liberté. Tu as besoin d’une vie d’indépendant, d’un poste à responsabilité car tu supportes mal de voir tes talents noyés dans la masse.

Sagittaire-vierge.

Tu es très apprécié dans ton travail pour ta conscience professionnelle, ta parfaite honnêteté et ton habileté. Tu veux le grand amour mais tu bloques tellement sur les détails que tu risques d’avoir beaucoup de mal à le trouver …Tu as un fond d’inquiétude permanent qui te freine dans tes élans, qu’ils soient sentimentaux ou professionnels. Détends-toi !

Sagittaire-balance.

Tu es amoureux de toutes les beautés de la terre, ce qui te rend très adaptable à toutes les cultures, toutes les ambiances. Ton sens de la justice et ta diplomatie sont tes meilleures chances de réussite dans la vie. Tu es capable d'apaiser tous les conflits. Tu es très gentil, trop parfois, ce qui peut te valoir des désillusions si tu n’apprends pas à te protéger des requins…

Sagittaire-scorpion.

Sous ton charisme se cache une intelligence aiguë qui traque la moindre faiblesse d’autrui. Tu es un ennemi redoutable. Tu es un rebelle-né, un contestataire, sans cesse en position de défi, il te faut un travail et un partenaire indépendants ! Ta formidable énergie se retrouve dans tes élans passionnés vers des amours intenses, frénétiques… Mais pas de tout repos…

Sagittaire-sagittaire.

Tu es d’une pièce, franc, sincère, loyal et combatif, toujours pour la bonne cause. Ta générosité peut te faire exploiter…Tu es foncièrement indépendant tu es poussé vers le lointain, l’étranger ou vers l’étude approfondie de sujets ambitieux. Ton enthousiasme, ton zèle contagieux te valent en général beaucoup de chance dans ta vie sentimentale et professionnelle.

Sagittaire-capricorne.

Tu transformes tes idéaux en outils pratiques pour la collectivité. Tu tiens à réaliser tes idées et tu as le sens des affaires. Tu es tour à tour spontané ou réservé, selon les moments et selon les gens. Ça peut te poser des problèmes affectifs…Tu donnes en général la priorité à tes ambitions professionnelles. Tu fais le maximum pour ta famille, mais après.

Sagittaire-verseau.

Tu es très tendance, tu nages librement dans les idées et les courants du moment, tu es indépendant et large d’esprit. Tes idées sont personnelles, ton indépendance totale. Tu rêves d’horizons lointains, de hautes destinées, avec beaucoup d'honnêteté intellectuelle. Il y a des côtés exceptionnels dans ton existence, que ce soit par tes activités, tes fréquentations, tes associations, tes œuvres…

Sagittaire-poissons.

Tu débordes de bonne volonté mais tu es souvent confus, maladroit, inconscient… Ou insaisissable. Ne fuis pas dans une quelconque dépendance…Tu gardes difficilement un emploi, mais tu en trouves d’autres avec une déconcertante facilité. Tu provoques la chance. Tu risques une vie sentimentale tumultueuse mais très romantique. La stabilité est rare mais tu t'en accommodes assez bien.

 

Les commentaires sont toujours les bienvenus sur ce type de sujet…




12:17 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18 novembre 2005

Réédition....

J'ai la flemme d'aller voir quand, mais en 2003 ou 04, j'ai posté ceci. Je n'y change pas une virgule puisque je pense toujours exactement la même chose…

 

 

 

Les jeunes.

 

Voilà un sujet qui me tient à coeur, et de plus en plus, vu ce que les médias nous font croire et la réalité que je côtoie quotidiennement, j'ai de plus en plus envie de partager ma propre expérience à ce propos.

48 ans, 3 enfants entre 16 et 24 ans, un habitat archi rural et ça reste un euphémisme… Et des jeunes, comme partout.

 

On nous fait croire que les ados et les jeunes gens sont des délinquants potentiels, enfumés de pétards de la tête aux pieds, prêts à toutes les extrémités pour trouver du fric et sans la moindre énergie pour s'insérer dans notre MAGNIFIQUE société…

 

C'est bizarre, ceux que je connais, d'extraction tout ce qu'il y a de modeste, sont plutôt très occupés à nourrir des ambitions, à rêver d'un monde meilleur (et il faut une sacrée dose d'optimisme pour rêver d'un monde meilleur par les temps qui courent !), à rendre service, à se montrer honnêtes et loyaux avec tous ceux qui veulent bien leur faire confiance… J'ai eu statistiquement bien moins de déboires avec les jeunes qu'avec les gens de mon âge ! Alors qu'on arrête ! Qu'on arrête de raconter n'importe quoi ! On voit plus que des émissions télé qui nous présentent les ados comme une espèce à part, des aliens avec qui on voudrait nous apprendre à composer (bientôt, on nous filera carrément un mode d'emploi !), alors qu'il ne s'agit que de communiquer…

Suffit de les écouter sans tabou, sans chercher à imposer son point de vue, sa morale, ses principes rétrogrades, arrêter de penser qu'on sait tout mieux qu'eux !

Ma génération est de fin 50, début 60, notre adolescence s'est passée dans une tranche magique de l'histoire de l'humanité où la pilule était en vente libre et le SIDA encore absent… Je pense souvent faire partie d'une tranche d'âge particulièrement privilégiée, alors c'est trop facile de critiquer ceux qui montent au créneau dans des conditions tellement plus difficiles que celles que nous avons connues.

 

J'aime et estime mes enfants (encore heureux, mais c'est pas tout le monde !), mais aussi leurs amis et connaissances et je trouve les échanges avec la nouvelle génération particulièrement enrichissants, ils sont vivants ! Pleins de fougue, d'espérances folles. Ils sont aussi romantiques que nous l'étions et bien plus courageux !

 

STOP A LA GHETTOÏSATION DES JEUNES ! ! !

 




11:45 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

01 novembre 2005

C'est ton anniversaire ?

Allez, je commence par les scorpions, puisqu'ils sont à l'honneur. Si vous ne connaissez pas votre ascendant, suffit de me demander. Si vous voulez d'autres signes (12 signes, 12 ascendants, ça fait 144 combinaisons), j'éditerai le signe le plus demandé dans les comments. Si pas de comment, c'est que ça vous intéresse pas et alors… Basta. NA.

 

 

Scorpion-bélier.

Tu as un sacré tempérament ! Les difficultés te dopent, les obstacles te passionnent, tu es un guerrier dans l’âme. Tu vis à travers tes passions intenses. Tout va bien tant qu’elles sont positives et évolutives, sinon, tu peux être destructeur. Il faut mettre ton immense puissance créative au service d’un but concret, c’est la solution la plus supportable et la plus rentable.

Scorpion-taureau.

Tu es terriblement possessif, autant avec tes affaires qu’avec tes affections. Ton intense sensualité te rend très séduisant. Ton sens des affaires peut t'enrichir considérablement, mais tu souffres malgré tout d’une insatisfaction chronique. Il te faut un partenaire à ta mesure : sensuel, ouvert, tolérant et aimant. A cette condition, tu peux t'épanouir pleinement.

Scorpion-gémeaux.

Détective-né, tu aimes fouiller, décortiquer et comprendre. C’est très bien pour la mécanique, un peu plus difficile sur le plan humain. Ton humour critique peut faire des ravages. Il déclenche aussi bien les fous rires que des inimitiés durables, attention ! Tu es plus sensuel que sentimental, ta curiosité te pousse à investiguer l’autre, tu as intérêt à trouver le bon partenaire…

Scorpion-cancer.

Tu es très secret, un peu torturé dans un monde puissant où toutes les émotions sont exacerbées, ça donne un gros potentiel intuitif. Tu vis souvent des amours difficiles car tu as besoin de beaucoup d’intensité dans tes relations, et c’est une denrée rare. Ta détermination et ton ambition te permettent de réussir dans ta carrière grâce à un travail acharné doublé d’inspiration.

Scorpion-lion.

Tu as une forte personnalité, un peu énigmatique. Tes airs penchés cachent très bien une volonté de fer, une grande fermeté. Ton tempérament dominateur s’accommode mal de demi-mesures, très exigeant mais aussi très aimant quand on sait te prendre…Ta susceptibilité peut déconcerter, tant tu mets d’amour-propre dans les choses les plus insignifiantes aux yeux d’autrui.

Scorpion-vierge.

Tu es un bosseur acharné, avec le souci du détail et même de la perfection. On peut te confier les tâches les plus rebutantes…Tes émotions sans cesse refoulées peuvent entraîner beaucoup d’anxiété et de tension nerveuse, fais l’effort de t'exprimer. Il faut apprendre à faire confiance et à t'ouvrir à l’autre si tu veux avoir une chance de rencontrer l’âme sœur qui te comprend.

Scorpion-balance.

Sous tes airs charmants, tu caches un grand pouvoir de dissimulation, prêt à tout pour arriver à tes fins : la fortune. Tu es possessif et tu manques d’objectivité. C’est ainsi qu’il t'est difficile de changer de cap quand tu t'es trompé. Tu risques une vie sentimentale agitée car ta séduction n’a rien de désintéressé et ça peut déplaire à quelques-uns…

Scorpion-scorpion.

Tempérament douloureux, attiré par des situations de crises. Ça peut donner une vie intense et riche mais aussi de la perversion. Ton intense sensualité a du mal à trouver des partenaires à la hauteur, ce qui peut t'apporter beaucoup de frustrations. Tu es un chercheur acharné, que ce soit au travail ou dans la vie, tu ne lâches que quand tu as trouvé. Ça peut être un atout.

Scorpion-sagittaire.

Tu es plus vivant que la moyenne ! Ton élan vital te rend idéaliste, conquérant et… Pas toujours mesuré dans tes exigences. Tu es capable de grandes choses car tu as foi en toi et en tes moyens, au point de te montrer désinvolte avec les conseils. Qui m’aime me suive est un peu ta devise. Tu ne réalises pas toujours que ta formidable énergie n’est pas celle de tout le monde.

Scorpion-capricorne.

Tu es le type même du beau ténébreux, très séduisant mais assez froid sur le plan de l’expression des sentiments, secret et dur. Tu es très concerné par tes ambitions, tu es farouchement indépendant et déterminé à réussir dans la vie, même seul…Autant ta vie professionnelle est favorisée, autant ta vie affective risque d’être difficile, à cause de tes exigences.

Scorpion-verseau.

Ta forte personnalité n’est pas facile à vivre dans l’intimité car tu es plus doué pour les problèmes humanitaires qu’intimes. Tu peux réussir une belle carrière dans la recherche ou dans l’humanitaire avec tes idées larges et ta profondeur d’esprit. Tu es un peu trop cérébral pour une vie affective épanouissante, il faut apprendre la tendresse, les petites attentions qui touchent…

Scorpion-poissons.

Ton bien-être dépend complètement des liens que tu réussis à nouer ou pas avec tes proches. Tu es sentimentalement fragile. Tu vis surtout dans ta bulle protectrice en observant le monde avec méfiance et inquiétude et beaucoup d’intuitions…Ta timidité cache un immense orgueil, vite blessé, ce qui ne facilite pas tes échanges. Apprends à relativiser et à faire confiance.




16:52 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

HIHI !

En regardant attentivement le feuillage, vous devriez finir par apercevoir une girafe...
 
Qu'il paraît...


16:35 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

24 octobre 2005

Les goûts littéraires des enfants selon leur signe.

Enfant Bélier.

C’est un enfant débordant d’énergie et d’enthousiasme mais dont l’humeur peut s’assombrir brusquement. Il ne faut pas céder à ses caprices, car il recherche très tôt les limites. Il n’est pas très patient et ses résultats scolaires peuvent être irréguliers mais un regain d’enthousiasme survient souvent la veille des examens… Et s’il échoue, il se ressaisit : il veut gagner. Il ne lui faut pas une discipline trop stricte car il accepte mieux des règles souples et surtout bien argumentées.

Il a énormément besoin de bouger, de se dépenser et il s’ennuie rapidement dans une activité fastidieuse.

LE RECIT : Il faut une intrigue palpitante, une écriture souple et rapide, des héros sans peur et sans reproche. La chute sera marsienne : le héros, après bien des avatars verra son courage récompensé par une gloire individuelle quelconque. On peut y intégrer un peu de morale et relever les problèmes soulevés par des comportements égoïstes, trop de précipitation et un manque certain de tact, de diplomatie.

Ne jamais oublier que cet enfant vit dans l’instant, il s’ennuie rapidement, donc le récit sera court et dense, bourré de péripéties…

 

Enfant Taureau.

C’est en général un enfant souriant, heureux de vivre, adorant manger et se faire dorloter, il est possible qu’il marche tard, c’est sans importance. On peut le trouver paresseux ou indolent, il apprend lentement mais définitivement. Il a cependant besoin de discipline, un structure solide lui est nécessaire : il est finalement assez conventionnel : il appréciera de se conformer à des règles claires et pleines de bon sens. Il n’a pas forcément une imagination débordante, son fantasme reste un foyer sécurisé et confortable.

Ne forcez pas un taureau à lire, vous vous y casseriez les dents. Soyez patient et proposez-lui régulièrement des livres susceptibles de l’intéresser.

LE RECIT : On choisira une ambiance épicurienne, avec une écriture conventionnelle. Le héros est gourmet, beau et possède un vrai logis, la nature est omniprésente et les animaux les meilleurs amis de l’homme. La chute est vénusienne : les sentiments positifs l’emportent sur des défauts de possessivité, d’entêtement, de lenteur.

Il est peu intéressé par les romans trépidants, il préfère sans doute les livres sur les animaux, la nature. S’il est intéressé par le sujet, il est très tenace. (Uderzo était taureau)

 

Enfant Gémeaux.

De tempérament impatient, cet enfant apprend tout très tôt. Il a besoin de s’occuper, de se distraire, il est terrorisé par l’ennui, l’immobilité forcée et la lenteur. On peut le trouver inconstant et superficiel, il ne tient pas en place. Vous devez lui apprendre à terminer ce qu’il commence mais sans le mettre au pied du mur car il est assez astucieux pour se défiler. Les FAITS l’ennuient, il préfère de loin les OPINIONS.

Il essayera de lire très jeune, autant ne pas l’en dégoûter en lui imposant des lectures rébarbatives. C’est dans la liberté de choix qu’il avancera le plus vite.

LE RECIT : Il faut un récit alerte, vif dans le genre chasse au trésor semée de rébus, d’énigmes et de virevoltes (Conan Doyle, alias Sherlock Holmes est gémeaux). La chute est mercurienne : rapide, amusante, logique. Le héros est plutôt cérébral, c’est un dilettante curieux de tout qui réussira en domptant son inconstance, son impatience, sa nervosité et surtout en positivant son esprit critique.

Par goût, il sera d’abord attiré par la BD mais s’il a dans les mains un roman trépidant, il est capable de le dévorer en quelques heures.

 

Enfant Cancer.

C’est un enfant hypersensible et intuitif aux humeurs changeantes. Il dispose d’une mémoire phénoménale, il est sensible à la nourriture et aux marques d’affection. La discipline repose souvent sur un « chantage affectif » : il accepte les règles si elles contribuent à rendre paisibles les membres de sa famille. Il est désordonné car accumulateur : il construit sa carapace, son système d’auto défense. Dans certaines circonstances, il peut passer pour timide, méfiant ou introverti.

Le cancer adore les histoires, mêmes très longues si elles débordent de grands sentiments, de poésie, bref si elles alimentent son immense imagination, toute construite en sensations.

LE RECIT : une saga étalée sur plusieurs générations peut le passionner si les sensations sont bien décrites (Proust était cancer). L’histoire doit inclure le passé, la famille, la Mère. La chute est lunaire : le rêve gagne sur la morose réalité, les gentils sont récompensés par l’affection de leurs proches après avoir vaincu leur dépendances, leur susceptibilité et leurs inquiétudes. Les méchants sont justement punis, ça le rassure.

Si vous lui mettez le bon livre entre les mains, ne vous étonnez pas qu’il n’entende pas quand on l’appelle : il est plongé dans son histoire.

 

Enfant Lion.

C’est un caractère enthousiaste et généreux qui possède d’une façon innée le sens de l’organisation. Il peut facilement se montrer tyrannique si on ne canalise pas sa tendance exacerbée à l’auto affirmation. Ne le critiquez que mesurément, avec chaleur et humour car sa confiance en lui est fragile. Il doit apprendre à écouter les raisonnements d’autrui pour éviter de se forger des préjugés et des idées reçues.

Vous pouvez l’amener à la lecture en vous servant de son entêtement qui se positivera ainsi en détermination, mettez-le au défi avec un livre adapté.

LE RECIT : Il faut une intrigue puissante, des personnages et des décors fastueux, prestigieux. Les associations sont brillamment organisées par un héros mythique, sans peur et sans reproche, emmené dans une quête chevaleresque. La chute est solaire : honneurs, éclat, reconnaissance publique et créativité viennent récompenser les efforts pour être plus tolérant, moins orgueilleux, moins dogmatique.

Pour l’appâter, rien ne vaut un « beau » livre, offert comme un cadeau prestigieux et très personnalisé, son affectivité fera le reste.

 

Enfant Vierge.

C’est souvent un enfant sage, propre, ordonné, discipliné. Il a besoin d’être occupé de façon utile, il a beaucoup de sens pratique. Mais il est aussi timide, il manque de confiance en lui, il est de tempérament inquiet. Il n’a pas une imagination débordante et son esprit analytique le blinde contre les spéculations hasardeuses. Il est attiré par les systèmes, la mécanique des choses.

Selon son milieu socio culturel, il peut avoir des appréhensions à se mesurer à un livre, il faut avant tout le rassurer et surtout ne pas le contraindre.

LE RECIT : il a besoin d’une histoire plausible, une enquête minutieuse, analytique qui s’attache au moindre détail (Agatha Christie était vierge ascendant vierge). Les héros sont discrets mais très efficaces. La chute sera mercurienne : surprise, volte face, coup de théâtre argumenté qui vient balayer des inquiétudes, des problèmes labyrinthiques, des chicanes.

Une enquête policière de son niveau est probablement la meilleure entrée en matière, pourvu que l’écriture en soit limpide et le style direct, voire dépouillé.

 

Enfant Balance.

C’est un enfant charmant, facile à contenter mais il peut se montrer paresseux, avec une tendance à reporter sans cesse ses décisions, vous devrez lui apprendre à trancher car il a de réels problèmes de choix. Montrez-lui systématiquement plusieurs solutions et entraînez-le à se faire une opinion personnelle. Il est très sensible à l’injustice qui peut totalement le bloquer, il a un potentiel créatif certain qu’il faut encourager.

Laissez traîner des livres attrayants, avec de belles images ou de belles photos, c’est par l’esthétique qu’il a le plus de chances d’accrocher avec un nouvel objet.

LE RECIT : choisissez une intrigue facile à suivre, des histoires de collaborations harmonieuses, activez le partage des rôles. Le héros est sentimental, confronté à des choix cornéliens. La chute sera vénusienne : en passant outre ses indécisions et ses atermoiements, le héros gagne la tendresse et l’affection de tous sans devoir se monter « collant ».

Quel que soit l’âge, misez autant sur le contenant que le contenu : il sera attiré par un livre brillant, à la mode.

 

Enfant Scorpion.

Quand cet enfant rencontre un problème, il a tendance à s’enfermer dans le silence. Il faut l’encourager à parler de ses problèmes, sinon, il ressasse sans fin la même contrariété. Il a besoin de centres d’intérêt passionnants, il faut l’aider à trouver des hobbies. S’il a la fibre sportive, il est plus tourné vers les sports durs ou la natation que vers le ping-pong…

Si vous avez envie qu’il lise, cachez le livre. En détective né, il n’aura de cesse de l’avoir trouvé et le considérera alors comme sien. Trop facile !

LE RECIT : il aimera les intrigues passionnelles, le héros est un enquêteur, un flic, un fouineur, un archéologue. Il est lucide, perspicace et sans pitié. L’histoire est intense, des secrets sont dévoilés. La chute sera plutonienne : une destruction totale et spectaculaire en vue d’un renouveau après avoir vaincu des obsessions, des jalousies et surmonté d’éternelles rancunes.

Tous les genres lui plairont si l’écriture est dense, les émotions exacerbées et le style passionnant. Il est peu concerné par les phénomènes de mode.

 

Enfant Sagittaire.

C’est un enfant enthousiaste au caractère exubérant. Il faudra canaliser sa turbulence naturelle. Il lui faut pour cela des centres d’intérêt variés, il a besoin d’exprimer son trop plein de vitalité, il a besoin de gagner. Il peut éprouver des difficultés à suivre un règlement mais il accepte les contraintes si elles sont sensées. Souvent, il apprend à parler et à lire tôt.

Sa nature ouverte le conduira immanquablement vers les livres. Il faudra lui apprendre à les respecter et à les rendre aux amis ou aux bibliothèques.

LE RECIT : une intrigue mouvementée, des paysages exotiques, des voyages en avion, en montgolfière. Le héros est justicier sans peur et sans reproche, bâtard de Jules Verne et Robin des Bois. La chute sera jupitérienne : la justice l’emporte malgré des actes irréfléchis, des indiscrétions, une certaine désinvolture. La récompense du héros est l’élargissement de son potentiel, d’une manière ou d’une autre. Philip K Dick était sagittaire

C’est un enfant enthousiaste  qui sera séduit par un ouvrage sur les voyages ou par la biographie de personnalités hors du commun.

 

Enfant Capricorne.

C’est un enfant loyal qui attache beaucoup d’importance aux conventions. Il a besoin d’un environnement sécurisant et structuré. On peut lui confier tôt des responsabilités, la gestion d’argent de poche… S’il se sent aimé, il a de l’assurance, le sens de l’humour et de l’optimisme. Son comportement est en général sérieux, ses progrès sont lents mais sûrs et constants, il est patient et montre déjà beaucoup d’ambition. Pour développer ses qualités, il a impérativement besoin d’être encouragé car il déprime facilement, à cause de son précoce sens de l’autocritique…

LE RECIT : Il faut une histoire plausible, un héros calme, mesuré, responsable et riche. L’écriture sobre, nette, claire sans trop de fioritures, mais il apprécie beaucoup l’humour, surtout décalé, type humour british. La chute est saturnienne : c’est la victoire des valeurs conventionnelles, la récompense consiste en la reconnaissance publique des mérites, doublée d’une ascension sociale fulgurante. A intégrer dans la « morale » : le pessimisme déplacé, la mesquinerie, la rigidité de certains comportements.

C’est un enfant patient qui peut s’attaquer à un gros bouquin s’il y trouve du plaisir.

 

Enfant Verseau.

Son caractère original, voire excentrique, se manifeste tôt. Il a besoin de ne pas agir comme le commun des mortels, ce qui peut se traduire par de gros caprices. Il est cependant naturellement aimable, peu farouche, il aime les ambiances humanistes, il a souvent des talents créatifs (en théâtre, notamment) ou des dons scientifiques, il est souvent très à l’aise avec les technologies nouvelles.

C’est un enfant rationnel, sensible aux raisonnements logiques mais rebelle dans l’âme. Il obéit plus facilement à des intérêts de type collectif.

LE RECIT : on pense tout de suite à la science-fiction, avec ses engins spatiaux (Asimov était verseau). Mais il faut une histoire logique et une intrigue rationnelle. La chute sera uranienne : un bouleversement inattendu et brutal qui vient chambouler de fond en comble les valeurs établies. Le héros est théâtral, amical et humaniste avec des côtés intello marqués. Il doit vaincre son insoumission, ses incartades et son côté froid ou détaché.

Pour obtenir quelque chose d’un enfant verseau, le mieux est encore de lui demander le contraire… Ou de prendre un ton amical et complice plutôt qu'autoritaire.

 

Enfant Poissons.

C’est un enfant-radar, il a des antennes pour capter son environnement et s’y adapter. Il est hypersensible, influençable et très imaginatif, au point d’embellir la réalité. Il faut lui apprendre à être honnête et loyal car il peut mentir pour faire plaisir. Son imagination doit être canalisée vers une activité créative ou artistique. Il faudra le pousser un peu, car il connaît toujours quelqu’un qui fait mieux les choses que lui. Il a besoin d’apprendre à se concentrer, à sortir de ses rêveries.

LE RECIT : Il faut une histoire merveilleuse, extraordinaire, avec une écriture souple, poétique et imagée. Le héros est sensible, plus opportuniste que costaud, ses actions sont discrètes mais efficaces ou magiques. La chute est neptunienne : le flou, la confusion du départ laissent place à la clarté, aux intuitions justes. La morale intégrée parlera de comportements fuyants, de crédulité excessive, de peurs injustifiées.

Cet enfant est parfois paresseux, un récit illustré lui convient souvent mieux, surtout au début. Il aime qu’on lui raconte des histoires, ça lui laisse toute latitude pour rêver…

 



15:58 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

19 septembre 2005

Faut lire ce livre !

Bon, ça fait un bail…
J'ai commencé par rafraîchir un peu le layout, les liens surtout, pas de changements fondamentaux, mais les nouveaux liens sont à tester.

Par exemple, les photos de cet été, sur le MSN space de Marie, l'un ou l'autre nouveau blog, dont celui de Jacques Chirac…

Pour le reste, trop ou pas assez à raconter, ça revient un peu au même…


16:50 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

08 août 2005

PFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF

Ben, le beau cadeau, on nous l'a volé.

Y a quinze jours, un lundi de marché, à la Placette...

25 ans de mariage et 1 mois de photos.

DEGOUTES


16:16 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

01 juillet 2005

Les photos du jour chez MSN

Hier soir, rentrée au mas vers 19h, le nomade parti chez Marcelline Coulemelle et moi, restée pour taffer un brin, je me suis d'abord dégourdie les jambes autour de chez moi et je tenais à montrer aux nordistes l'effet bizarre de cette terrasse qu'ils connaissent si bien, quand ils ne sont pas là.

C'est aussi, je ne m'en cache pas, un moyen comme un autre de réveiller leurs nostalgies et de les pousser à se bouger pour venir vite.

Une fois pour toutes, le lien, c'est ma photo, là-haut, à droite…


11:43 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

27 juin 2005

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas

Bon, ça ne va pas plus mal. Le truc, c’est que sous mes airs languides, je travaille beaucoup… Je pense être nerveusement fatiguée… Bref : je viens de mettre en ligne 4 nouveaux albums photos : nos essais photographiques dans la nature environnante, nous y a 15, 20, voire 25 ans avec ou sans les enfants et les dernières photos des zoeuvres de Davidoff.

 

Bonne promenade, je retourne aux questions des gens et à votre horoscope d’août.

 

13:19 Écrit par ZaG | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |